Réforme de la sécurité sociale : François Fillon veut rassurer les plus modestes

Fillon candidat de la droite pour 2017

Voir
EXPLICATION - Invité du journal de 20h de France 2 ce lundi soir, François Fillon a tenu à rassurer les Français les plus modestes sur son projet de réforme Sécurité sociale. Si les contours n'en sont pas précisés, c'est bien l'universalité du système qui semble visée.

Le projet de François Fillon sur la Sécurité sociale a fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours, et suscité beaucoup d'inquiétudes. Le député de Paris entend en effet "réserver l'assurance publique universelle" aux affections "graves et de longue durée" et renvoyer le reste aux mutuelles, sauf pour les plus démunis. Le risque étant de voir se développer un système à deux vitesses privilégiant les plus aisés, ceux qui ont les moyens de se payer une bonne assurance santé privée.

Rassurant sans expliquer

Le candidat de la droite s'est donc expliqué ce lundi soir sur France 2, et a voulu se montrer rassurant : "Je prends l'engagement de faire en sorte que toutes les personnes qui doivent être protégées, qui ont des revenus modestes ou moyens, ne seront pas moins bien remboursées". Il a assuré qu'il souhaiter "sauver la sécurité sociale".


Toutefois, François Fillon n'a pas davantage détaillé ses propositions, en particulier sur la répartition des soins qui seraient remboursés par la Sécurité sociale ou les mutuelles. "Je vais travailler avec les professionnels de santé, avec les responsables de l'assurance maladie pour travailler un projet qui doit être un projet permettant l'équilibre de la Sécurité sociale mais qui améliore la couverture des soins, en particulier pour les personnes les plus modestes", a-t-il affirmé. Il a ajouté qu'il faudrait aussi regarder si "sur certains types de soin", "des personnes qui ont des revenus convenables" pouvaient être amenées à "participer un peu plus". 

L'universalité, c'est fini

Accusé de "privatiser" la santé, notamment par la ministre de la Santé Marisol Touraine, en laissant la part large aux mutuelles, François Fillon s'en est pourtant défendu, disant au contraire vouloir "sauver la Sécurité sociale". Mais ce système de remboursement est bel et bien une remise en cause du principe d'universalité de l'assurance maladie. 


Et si elle devait préserver les plus modestes et les plus précaires, la réforme préconisée par François Fillon pourrait laisser sur le carreau les foyers ni riches ni précaires. Soient... les classes moyennes, une frange de la population particulièrement chérie au cours de la primaire de la droite, comme le soulignait auprès de LCI Jean-Pierre Laborde, du Centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale.

L'UNSA s'inquiète de la réforme de la Sécurité sociale voulue par françois Fillon

David Rachline : François Fillon, c'est "la fin de la Sécurité Sociale"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques