Primaire de la gauche : Valls tend - encore - la main à Macron

La candidature de Manuel Valls

Voir
COURSE - Alors que Jean-Christophe Cambadélis a rejeté trois candidatures à la primaire de la gauche, Manuel Valls a réitéré son appel à Emmanuel Macron d'y participer. A droite, Michèle Alliot-Marie rentre dans la course.

Sacré coup d'accélérateur dans le chemin vers l'Elysée. Au lendemain de l'intervention remarquée de Benoît Hamon dans "L'Emission politique" de France 2, de la proposition - inappliquable  - de Marine Le Pen sur les enfants de nationalité étrangère en situation clandestine, Manuel Valls fait son premier passage de candidat au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC, ce vendredi matin. 


L'actualité politique du moment, c'est aussi la droite qui copie sur la gauche en présentant - elle aussi - nombre de candidats hors primaire. Après Nicolas Dupont-Aignan et Henri Guaino, c'est au tour de Michèle Alliot-Marie de dire qu'elle fait la course à la présidentielle. 


A noter qu'à gauche, le nombre de candidats s'est tout d'un coup restreint, avec le refus par Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, de trois candidatures en dehors du parti. Motif ? "Ils se sont déclarés un peu tard. La primaire n'est pas un open bar". La suite des aventures politiques du jour sont à suivre en direct dans notre live.


Enfin, hors course à l'Elysée, Bernard Cazeneuve fait ses premiers pas de Premier ministre. Et bénéficie d'un certain état de grâce.

Fini Matignon, bonjour la primaire de la gauche. Après avoir présenté sa démission à François Hollande, le néo-candidat à la primaire Manuel Valls s'est lancé dans les préliminaires de la course à l'Elysée. Après une interview mardi soir au 20h de France 2, il s'est présenté à son premier meeting à Audincourt, ce mercredi. Dans le même temps, l'ancien Premier ministre a vu arriver dans la concurrence. Selon nos informations, son ancien collègue Vincent Peillon va lui aussi se lancer, afin d'incarner ce que ses soutiens appellent "le coeur du PS". Mais c'est sans compter la candidature à venir du chevénementiste Bastien Faudot et celle, probable, de la radicale de gauche Sylvia Pinel. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La candidature de Manuel Valls

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques