Hollande renonce : "Normal", "Merci pour ce moment"... la presse tout en ironie

2017 : la bataille de la gauche

Voir
COUP DE THÉÂTRE - "Sans moi", "La Fin", "Au revoir, président", "Forfait" titrait ce vendredi 2 décembre, la presse au lendemain de l'annonce du renoncement de François Hollande à se représenter.

"Aujourd'hui je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle. Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle". François Hollande a créé la surprise en révélant jeudi 1er décembre qu'il ne briguerait pas un second mandat présidentiel. Une première dans l'histoire de la Ve République. 

De nombreux quotidiens ont ainsi consacré leur une à cette annonce en forme de coup de théâtre, ce vendredi 2 décembre. Un renoncement qui apparaît comme une "capitulation" pour le journal orienté à droite L'Opinion ou un "forfait" pour le quotidien régional Le Télégramme. 


Les intentions de l'actuel chef de l'Etat étaient scrutées depuis des semaines. Après ce coup de tonnerre, les regards sont désormais braqués sur Manuel Valls. L'actuel Premier ministre avait laissé entendre depuis plusieurs mois qu'il envisageait d'être candidat à la primaire de la gauche. 

Le Parisien - Aujourd'hui en France

Le Parisien ironise en reprenant le slogan du "candidat normal" employé par François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012. 

Libération

"Sans moi", titre Libé qui rappelle qu'un renoncement à un second mandat présidentiel était une première dans l'histoire de la Ve République. 

20 minutes

La Une du quotidien gratuit n'est pas sans rappeler le célèbre "Au revoir" prononcé en 1981 par l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing. En annonçant d'un air grave son renoncement face caméra, puis en quittant le cadre alors qu'il était toujours filmé, l'annonce de François Hollande peut rappeler cette autre séquence historique, devenue aujourd'hui culte. Ou une pub bien connue de la Française des Jeux.

Le Télégramme

Un brin sportif, le journal breton annonce le "forfait" de François Hollande au match de la présidentielle. Une décision qui pourrait constituer une source de soulagement, comme le laisse penser le portrait du président. 

Le Figaro

Le quotidien de droite a également joué la carte de la sobriété, évoquant la "fin" du mandat Hollande. 

L'Ardennais

L'Ardennais rappelle dans sa une les dates du quinquennat Hollande, évoquant une épitaphe. 

L'Est Républicain

Et une nouvelle allusion au livre autobiographique "Merci pour ce moment" de Valérie Trierweiler, l'ancienne compagne de François Hollande. L'ouvrage, qui avait suscité de nombreuses réactions médiatiques, était consacré à sa relation amoureuse avec le Président.

L'Echo Républicain

L'Opinion

François Hollande capitule : d'un verbe au caractère belliqueux, la très libérale Opinion signe la "défaite" du Président

Le Dauphiné Libéré

L'Union L'Ardennais

L'Union L'Ardennais fait allusion à l'anaphore "Moi président" qu'avait employée François Hollande face à Nicolas Sarkozy lors du débat de l'entre-deux-tours en mai 2012. 

François Hollande renonce à un deuxième mandat

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques