VIDÉO - Manuel Valls et Benoît Hamon : deux meetings, deux ambiances

BATTLE - Manuel Valls et Benoît Hamon étaient tous les deux sur scène ce mardi soir. L’un à Pessat-Villeneuve, dans le Puy-de-Dôme, l’autre à Montpellier. Et les ambiances n’étaient pas tout à fait les mêmes : plutôt feutrée en Auvergne, et plus exaltée dans l'Hérault.

Manuel Valls est à la peine dans la campagne, et son meeting de mardi soir à Pessat-Villeneuve illustre sa difficulté. Favori de la primaire socialiste dans les sondages, l’ancien Premier ministre n’a pourtant pas réussi à remplir les 300 places du gymnase de cette commune, du Puy-de-Dôme qu compte moins de 600 habitants. 


Selon le journaliste de LCI présent sur place, les organisateurs avaient installé des paravents pour scinder la salle en deux et ne pas exposer les sièges vides aux caméras. Manuel Valls a réussi à faire un peu illusion en plaçant derrière lui une dizaine de personnes. 


A la fin de son allocution, l'ex-Premier ministre a été accueilli et salué par des applaudissements discrets. Enfin, aucune des personnes interrogées par notre reporter ne s’est présentée comme supporter de Manuel Valls auprès de lui. La plupart étaient là pour écouter et comparer. 

Chez Hamon, ça frisait le stand-up

Quant à Benoît Hamon, entre 700 et 800 personnes ont assisté à son meeting à Montpellier. Le candidat a d'ailleurs entamé son allocution en se disant "très impressionné que vous soyez si nombreux", soulignant que "d'autres ont patienté pour être parmi nous et sont restés dans le froid". En effet, de nombreuses personnes sont restées dans le froid à l'extérieur du Corum pour des raisons de sécurité, la salle, de 1000 places, étant déjà comble. Benoît Hamon a été applaudi et parfois même interrompu plusieurs fois par des cris et des applaudissements. 

Un scénario qui se répète

Dimanche, Manuel Valls avait déjà eu du mal à rempli la salle de Liévin où il était en meeting. Seules un peu plus de 200 personnes s'étaient déplacées dans ce fief socialiste. Lundi soir, Benoît Hamon était lui en meeting à Mugron, dans les Landes. Il a réussi à réunir plus de 500 personnes. Ses équipes se réjouissaient en coulisses de cette petite victoire face à l'ancien Premier ministre.

En vidéo

Primaire de la gauche : Manuel Valls, peau neuve ou peau de banane ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Plus d'articles

Sur le même sujet