Victoire de Benoît Hamon : et pendant ce temps, François Hollande félicite... l'équipe de France de handball

Victoire de Benoît Hamon : et pendant ce temps, François Hollande félicite... l'équipe de France de handball

SORTI DES URNES - Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche, François Hollande s'est fendu d'un tweet de félicitations. Pas pour le nouveau candidat socialiste, mais pour les handballeurs français qui ont remporté la finale du Mondial face à la Norvège.

Un petit message de soutien public à Benoît Hamon ? Un mot de réconfort pour Manuel Valls, son Premier ministre pendant deux ans et demi ? Que nenni. François Hollande, qui boude la primaire de la gauche depuis son lancement, est resté silencieux à l'annonce de la victoire du député "frondeur" du PS. 


Enfin... Pas totalement silencieux. Le chef de l'Etat a pris soin de féliciter... L'équipe de France de handball, qui a remporté la finale du Mondial face à la Norvège. Ce qui, en soi, n'a rien de choquant. Mais François Hollande a adressé ce message sur Twitter près de trois heures après la victoire des Bleus, et dans la foulée de l'annonce des résultats de la primaire de la gauche.

Une manière, diront certains, de faire comprendre une fois de plus que cette affaire de primaire n'intéresse vraiment pas celui qui a jeté l'éponge en décembre dernier

Hollande aux abonnés absents

Car si Benoît Hamon prévoyait, dimanche soir, de téléphoner au Président, ce dernier n'aura pas brillé par son investissement dans la campagne présidentielle. 


Eloigné des candidats au point de se rendre au théâtre le soir du second débat, dédicaçant des serviettes au plus fort de la campagne puis contemplant le troisième débat seul dans la préfecture des Ardennes, le chef de l'Etat a trouvé le moyen de tenir un discours au beau milieu de la Colombie le jour du premier tour. Pour ce second tour, il était donc, tout naturellement, à la finale du Mondial de handball, à soutenir les Bleus, et non à parler élection. 

En vidéo

France - Norvège : Voir l'interview du Président François Hollande

Une neutralité voulue

L'Elysée avait précisé, de toutes façons, qu'il ne comptait pas aller voter ce dimanche. Car le président, expliquait son entourage, n'a "pas vocation à se rendre à une consultation organisée par des forces politiques".


Du reste, le silence du chef de l'Etat n'a pas vraiment choqué les candidats de la primaire. Manuel Valls, cette semaine, jugeait qu'il avait "bien raison" de se rendre à la finale des Bleus. Quant à Benoît Hamon, il n'aura cessé de tirer à vue sur le bilan du quinquennat lors de sa campagne victorieuse...

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques