VIDÉO - Benoît Hamon : NTM, rugby, peinture... ces choses que vous ignorez (peut-être) sur le vainqueur de la primaire à gauche

2017 : la bataille de la gauche

Voir
ZOOM - LCI vous propose d'en savoir un peu plus sur Benoît Hamon, grand vainqueur de la primaire de gauche. Découvrez son parcours, ses engagements, ses passions !

  • 1De la Bretagne au Sénégal

    Benoît Hamon est né en 1967 à Saint-Renan en Bretagne. Il n'a pas encore dix ans quand sa famille part vivre à Dakar au Sénégal. Lorsqu'il rentre en France, après y avoir passé tout son collège, il est frappé par le manque d’ouverture et le racisme dans son lycée. C'est alors qu'il s'engage avec SOS Racisme puis auprès des jeunes avec Rocard.
  • 2Chouchou des jeunes de Sciences Po

    Il a 19 ans lorsqu'il s’engage au Parti socialiste, 26 quand il prend la tête du PS. Comme dans le cadre de la primaire où le patron du PS le surnomme "le petit Benoît" on le considère alors comme le petit jeune en devenir. Assez naturellement, il est de ce fait assez populaire auprès des jeunes du parti, mais aussi à Sciences Po. En témoigne, une rencontre avec les étudiants de l'institut en début d'année : ces derniers l'avaient très chaleureusement accueilli, se permettant quelques blagues et jeux de mots, auxquelles l'ancien ministre avait répondu.
  • 3Des passions (musicales et sportives) insoupçonnées ?

    Parmi les passions de Benoît Hamon, figure tout d'abord la musique, et pas n’importe laquelle : si possible du rap français, à commencer par... NTM (à l'instar d'Olivier Besancenot). Il aime aussi la peinture, le foot et sans doute plus encore le rugby. Il fait partie du XV parlementaire et il a même mouillé le maillot en 2015.
  • 4Une loi à son nom

    Celui qui a été ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la Consommation de 2012 à 2014 a donné son nom à une loi. Cette dernière permet notamment de lutter contre la publicité mensongère, résilier une assurance auto, moto ou habitation à n'importe quel moment après un an d'engagement.
  • 5Benoît Hamon, le "Baron rose"

    Contrairement à la plupart des femmes et des hommes politiques, Benoît Hamon n’a pas fait de grandes écoles. Mais il s’est rattrapé par son militantisme : adhérent PS dès l’âge de 20 ans, il sera ensuite assistant parlementaire et premier président du Mouvement des Jeunes Socialistes, qu’il soutiendra sur le long terme. Un engagement sans faille qui lui vaudra le surnom de "Baron rose", surnom peu charitable que lui ont valu ses multiples manoeuvres en coulisse.
  • 6Elpis, le microparti de Benoît Hamon qui a fait rire Twitter

    Le favori de cette primaire de la gauche a fondé, en septembre dernier, son propre microp-arti dans le but de récolter de l’argent pour sa campagne. Sur le fond, aucun problème. Mais c’est la forme qui, à l’époque, a attiré l’attention des internautes. Benoît Hamon a en effet fait le choix de baptiser son microparti "Elpis", en référence à la personnification de l’espoir dans la mythologie grecque. Joli, sauf si l’on se concentre uniquement sur la phonétique. Beaucoup moins poétique, du coup.

En vidéo

La joie des militants pro-Hamon à l'annonce des premiers résultats

En vidéo

JT 20H - Temps de travail, 49-3, minima sociaux : l’interview de Benoît Hamon

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques