SEPT A HUIT - "Omar le vieux" et sa bande... enquête sur les braqueurs qui ont volé les bijoux de Kim Kardashian

Kim Kardashian braquée à Paris

Voir
ENQUÊTE– Au total, dix suspects ont été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur le braquage dont a été victime Kim Kardashian, début octobre 2016 à Paris. Tous connus des services de police, "Omar le vieux" et sa bande ont dérobé près de 9 millions d’euros de bijoux à la star américaine.

Trois octobre, 2H30 du matin: "Omar le  Vieux" et "Yeux bleus" se glissent dans l'appartement parisien de Kim  Kardashian, la ligotent et repartent avec ses précieux bijoux. Trois mois plus  tard, ces braqueurs à l'ancienne sont sous les verrous, mis en examen avec huit  complices présumés.


Depuis qu'il s'est enfui à l'issue de son procès pour trafic de stupéfiants  il y a six ans, Aomar Ait Khedache, alias "Omar le Vieux" est en cavale, quand,  en septembre, une connaissance lui refile un "tuyau en or", selon une source  proche du dossier: la vedette de téléréalité Kim Kardashian, 36 ans et  multi-millionnaire, va séjourner dans une discrète résidence hôtelière à Paris  pendant la Fashion Week qui se tient quelques jours plus tard.     Pour les enquêteurs, "Omar le Vieux", qui à 60 ans vit sous une fausse  identité et de petits boulots, a été renseigné par le gérant d'un bar, Florus  H., lui-même averti par un certain Gary M., ce que les deux hommes contestent.  Gary M. aurait eu vent de la venue de la star par son frère, chauffeur,  habitué à véhiculer les Kardashian lors de leurs séjours parisiens.

"Un tuyau en or"

Fort de ce tuyau, "Omar le Vieux" monte une équipe, constituée notamment de  "beaux mecs à l'ancienne".

Selon les enquêteurs, il fait appel à Didier Dubreucq, 61 ans, dit "Yeux  bleus", condamné pour braquage et trafic de stupéfiants. A Yunis Abbas, 63 ans,  "tombé" pour vol aggravé. Et à Pierre Bouianer, 72 ans, un ami de sa compagne  Christiane. Est aussi convié le fils du "chef", Harminy Ait Khedache, chargé de  véhiculer une partie de l'équipe sur les lieux du braquage, et une autre  connaissance, François Delaporte, 54 ans.  


Le 3 octobre, vers 2H30 du matin, la vedette se trouve dans son  appartement, sans garde du corps, quand "Omar le Vieux", "Yeux bleus" et Yunis  Abbas arrivent à vélo, rejoints à pied par Pierre Bouianer et François  Delaporte.

Masqués, vêtus de blousons de police, ils menacent le veilleur de nuit qui  leur ouvre la porte de l'immeuble. Trois d'entre eux font le guet, tandis  qu'"Omar le Vieux" et "Yeux bleus" montent jusqu'à l'appartement de Kim  Kardashian. Une arme braquée sur sa tempe, ils la ligotent, la bâillonnent  avant de l'enfermer dans la salle de bains.

Montant du braquage: neuf millions d'euros, le plus important vol de bijoux  commis sur un  particulier depuis 20 ans.

Les agresseurs prennent la fuite, mais Yunis Abbas, qui transporte à vélo  une partie du butin dans un sac plastique, fait tomber un pendentif serti de  diamants, retrouvé plus tard par un passant.

"Total amateurisme"

"Ils ont fait preuve d'un total amateurisme", estime l'avocat d'Aomar Ait  Khedache, Me Jean-Yves Liénard: l'ADN de son client est retrouvé sur un lien et  du scotch utilisés pour entraver la star.     "Omar le Vieux" est immédiatement placé sur écoute et la Brigade de  répression du banditisme remonte la piste. Le 9 janvier, 17 personnes sont  interpellées en région parisienne, dans le Gard et les Alpes-Maritimes. Au  final, dix sont mises en examen, dont neuf placées en détention provisoire.

"Omar le Vieux", confondu par son ADN, "a avoué avoir participé au  braquage, mais a refusé de s'exprimer sur ses éventuels complices et nie être  le cerveau", relève Me Liénard. Yunis Abbas a reconnu avoir eu un rôle de  guetteur. "Les huit autres ont contesté les faits", selon une source proche de  l'enquête.

"Bijoux écoulés"

"Les bijoux ont été écoulés, mais ce n'est pas mon affaire", a expliqué  Aomar Ait Khedache, selon son avocat.

Les investigations s'orientent vers Anvers (Belgique), capitale de la  joaillerie, où ce dernier, accompagné d'un autre mis en examen, Marceau  Baum-Gartner, s'est rendu le 7 octobre.

Figure du milieu gitan, Marceau Baum-Gartner, 64 ans, "reconnaît avoir été  à Anvers, mais pas pour écouler des bijoux", souligne son avocat Me  Jean-Laurent Panier.

Début décembre, quatre des suspects ont été repérés dans un bar à Paris,  selon la source proche de l'enquête, qui confirme une information du Parisien,  "une rencontre peut-être destinée à se répartir l'argent".

Environ 250.000 euros ont été retrouvés lors des perquisitions, dont  140.000 chez Florus H.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Sept à huit

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques