France-Italie : le dérapage sexiste de Philippe Vandel envers une journaliste

France-Italie : le dérapage sexiste de Philippe Vandel envers une journaliste

RUGBY - Pendant que la France et l'Italie disputaient le premier match du Tournoi 2016, le journaliste Philippe Vandel a apparemment été surpris par la présence d'une femme journaliste en bord de terrain et s'en est ému sur Twitter. Moqué, il a depuis retiré ses propos.

Les 4 saisons du sport féminin se tiennent ce week-end, et visiblement, Philippe Vandel avait choisi de rendre hommage à sa manière aux journalistes sportifs féminines. Ce samedi, le journaliste de France Info et France Inter s'est posté devant le match de rugby entre la France et l'Italie, et fut visiblement tout surpris de voir une journaliste en guise "d'homme de terrain", c'est-à-dire la personne chargée d'assurer les interviews et d'intervenir ponctuellement quand cela s'impose (entre autres).

"La blonde au bord du terrain" 

Tellement surpris, l'animateur s'est d'abord moqué de la première intervention de celle qu'il appelle "la blonde au bord du terrain", puis n'a pas hésité à mettre en doute sa compétence, interrogeant : "Pourquoi France 2 met une jeune femme blonde au bord du terrain? Pour sa compétence ou pour faire comme Canal +?"

Aussitôt, Philippe Vandel a été critiqué. Par les suiveurs un peu moins occasionnels du rugby d'abord, qui savent que Clémentine Sarlat, la journaliste en question, a déjà fait preuve de sa compétence lors de la dernière Coupe du monde et lors des deux dernières saisons, déjà passées en bord de terrain. Et encore plus par les autres journalistes féminines de rugby, en premier lieu desquelles Isabelle Ithurburu (Canal +) ou Cécile Grès (Eurosport).

Depuis, Philippe Vandel a donc retiré ses propos. Faute avouée à moitié pardonnée? On attend en tout cas de savoir si Estelle Denis, qui présente l'émission "Touche pas à mon Sport" dans laquelle le journaliste intervient, fera une remarque à son chroniqueur.

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques