Guy Novès : "Je veux donner envie aux gosses de prendre un ballon"

Guy Novès : "Je veux donner envie aux gosses de prendre un ballon"

RUGBY - Pour sa première conférence de presse en tant que sélectionneur de l'équipe de France, Guy Novès a présenté ses adjoints mais également évoqué ce qu'il tenterait dans un avenir proche d'installer au sein des Bleus. En ligne de mire, le retour à un rugby séduisant. Morceaux choisis.

Il avait déjà évoqué son projet à l'AFP il y a onze jours mais, en ce vendredi 13 novembre, c'est devant un parterre de journalistes que Guy Novès a pris la parole. A l'occasion d'une première conférence de presse dans son nouveau rôle, le sélectionneur de l'équipe de France a précisé quelques points de son discours.

L'ancien entraîneur du Stade Toulousain a commencé par présenter, comme cela était prévu, ses deux adjoints Yannick Bru et Jeff Dubois. Le premier est "un garçon d'expérience" avec lequel Novès a travaillé pendant cinq ans. Un savoir qu'il souhaite apporter au groupe car ce dernier a "très peu de temps pour travailler". Le second est "un gros bosseur qui a su se construire tout seul" et qui serait "complémentaire avec Yannick". Guy Novès a par ailleurs précisé qu'il conserverait Julien Deloire comme préparateur physique des Bleus, au sein d'un staff pourquoi pas amené à évoluer. 

"Je ne suis pas Zorro"

Sans forcément entrer dans les détails du style de jeu qu'il comptait mettre en place, le technicien de 61 ans a donc rappelé qu'il entendait séduire les observateurs. "Je n'arrive pas comme Zorro ou avec une baguette magique mais nous donnerons le meilleur, c'est le SMIC du comportement, a-t-il lâché. Je veux donner envie aux gosses de prendre un ballon et d'aller jouer au rugby après avoir vu un match de l'équipe de France. Le rôle d'un joueur de l'équipe de France n'est pas tant de prendre du plaisir que d'en donner." Des propos faisant écho à sa notion de "rugby spectaculaire" évoquée le 2 novembre dernier. 

Interrogé alors sur le vivier tricolore et la capacité de ce dernier à produire le rugby demandé, Guy Novès s'est voulu optimiste. "Je n'estime pas mon projet comme ambitieux, a-t-il affirmé. Je veux redonner du plaisir aux enfants. Je ne me pose pas la question de savoir si nous avons les joueurs pour y arriver. Si je ne le croyais pas, je n'aurais pas postulé. Nous allons choisir des joueurs qui correspondent au style de jeu que nous voulons mettre en place." L'avenir nous le dira...

A LIRE AUSSI 
>>  XV de France : plaisir, paix et amour, Guy Novès entame son règne en mode Bisounours
>>  XV de France : quel héritage Philippe Saint-André laisse-t-il à Guy Novès ?

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques