Quel avenir pour ces All Blacks ?

Quel avenir pour ces All Blacks ?

RUGBY - Samedi, la Nouvelle-Zélande a remporté son troisième titre de champion du monde aux dépens de l’Australie (34-17). Avec les probables retraites internationales de cadres comme Richie McCaw ou Keven Mealamu, un changement générationnel va s’opérer. Alors que le futur leur réserve-t-il ?

Il voulait absolument quitter Twickenham sur une victoire. Laisser derrière lui ces critiques qui annonçaient les All Blacks incapables de gagner une Coupe du monde hors de leur île. A 34 ans, Richie McCaw a réussi ce pari, celui de soulever pour la deuxième fois de suite le trophée William Webb Ellis. Une performance jamais réalisée jusqu’à présent. Le légendaire capitaine néo-zélandais, satisfait du devoir accompli, va pouvoir maintenant passer à autre chose. Même s’il ne l’a pas annoncé officiellement, lui, et de nombreux autres Kiwis, vont pouvoir laisser de côté ce maillot qu’ils ont porté si haut.

Retallick nouveau capitaine ?

Keven Mealamu, Wyatt Crockett, Tony Woodcock, Jérôme Kaino, Richie McCaw, Dan Carter, Ma’a Nonu, Conrad Smith. Ces huit joueurs, présents dans la liste des 31 pour la Coupe du monde, ne seront pas là au Japon en 2019. Des rugbymen titrés à maintes reprises qui vont sûrement manquer Mais la relève semble déjà prête. Même si cela s’est fait à dose plus ou moins importante, Steve Hansen a déjà intégré de nombreux jeunes dans cette équipe légendaire. Les Cane (23 ans), Milner-Skudder, Retallick, Barrett (24 ans), Savea (25 ans), feront trembler les défenses adverses pour quelques années encore.


À LIRE AUSSI
>> Nouvelle-Zélande - Australie, la finale vue du Top 14

La présence de ces jeunes joueurs est déjà indispensable. A 23 ans, le deuxième-ligne Brodie Retallick a déjà été auréolé du titre de meilleur joueur du monde. Ses compatriotes Nehe Milner-Skudder et Julian Savea semblent avoir un poste de titulaire réservé pour de nombreuses années s’ils continuent sur ce chemin-là. Peu aligné dans cette Coupe du monde, Malakai Fekitoa pourrait avoir les faveurs pour remplacer les Nonu et Smith au centre, même si le jeune Charlie Ngatai a fait une énorme saison avec les Chiefs.

Cruden, Barrett ou McKenzie pour succéder à Carter ?

Les Néo-Zélandais, à la différence des Anglais avec Jonny Wilkinson, ne devraient pas autant souffrir de la prochaine retraite de Dan Carter. Beauden Barrett, qui peut évoluer à de nombreux postes sur les lignes arrières, Aaron Cruden ou Damian McKenzie (seulement 20 ans) peuvent hériter du célèbre numéro 10 des All Blacks. A eux de succéder aux Grant Fox, Andrew Merthens et autres Carlos Spencer. Chez les avants, Ardi Savea (frère de l'impressionnant ailier) en troisième ligne, Reggie Goodes, pilier et Codie Taylor au poste de talonneur représentent l’avenir d’une sélection qui sera favorie en 2019 au Japon. Une nouvelle fois.

A LIRE AUSSI >> Revivez la rencontre entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques