XV de France : dans son livre, PSA démonte Galthié, Boudjellal... mais épargne Novès

XV de France : dans son livre, PSA démonte Galthié, Boudjellal... mais épargne Novès

SULFATEUSE - C'est la coutume après un important échec sportif, comme ce fut le cas pour l'équipe de France de rugby à la Coupe du monde, le sélectionneur évincé règle ensuite ses comptes. Et si en exercice PSA a parfois paru timoré, plume à la main, il lâche les coups.

Un calendrier très bien pensé. Plutôt discret depuis l'élimination humiliante de son XV de France en quart de finale de la Coupe du monde face à la Nouvelle-Zélande le 17 octobre dernier (62-13), Philippe Saint-André fait un retour fracassant sur la scène rugbystique avec son livre " Devoir d'inventaire, dans les coulisses d'une branlée historique ".

Un ouvrage, qui sort deux jours avant le premier match des Bleus de Guy Novès dans le Tournoi des VI Nations face à l'Italie samedi, dans lequel l'ancien sélectionneur règle les comptes et dont Le Parisien a publié quelques extraits ce lundi... Certains en prennent sérieusement pour leur grade : 

 Sur Fabien Galthié 
"Il existe aussi des consultants essentiellement soucieux d'exister, qui ne se complaisent que dans la saloperie. L'opportuniste Fabien Galthié fait partie de ceux-là", lâche Saint-André au sujet de celui qui opère notamment sur France Télé et qui était candidat malheureux au poste de sélectionneur.

► Sur Maxime Mermoz
"Dès que la clarté s'est faite sur l'identité du traître, je me suis dit que ce mec-là ne ferait jamais partie des 36 pour la Coupe du monde", raconte PSA au sujet du Toulonnais, accusé d'avoir communiqué à la presse la composition du XV de France avant d'affronter l'Angleterre, le 1er février 2014.

 Sur Mourad Boudjellal
"Il était consultant sur Canal + sans jamais avoir touché un ballon ovale de sa vie", déplore le technicien au sujet de son ancien président à Toulon (entre 2009 et 2011), tout en précisant qu'il "adore" ce "personnage". 

 Sur Guy Novès
"J'aimerais sincèrement qu'il réussisse là où j'ai, de fait, échoué. Mais on peut hélas craindre le pire pour lui", avance l'ancien sélectionneur du XV de France, qui estime que sans une réforme de la sélection, les résultats ne pourront pas suivre. 

À LIRE AUSSI
>>  Projet de jeu, responsabilités, ambitions... l'ère Novès a commencé
>> 
Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques