XV de France : les enseignements de la défaite au Pays de Galles

XV de France : les enseignements de la défaite au Pays de Galles

RUGBY - Valeureuse et courageuse, l’équipe de France n’a cependant pas pu éviter la défaite ce vendredi, lors de la troisième journée du Tournoi des Six Nations (19-10). Les Bleus se sont heurtés à une défense impériale. Qu’ils soient positifs ou négatifs, Guy Novès a pu tirer de nombreux enseignements de cette rencontre.

Un capitaine exemplaire
La nomination de Guilhem Guirado en tant que nouveau capitaine de l’équipe de France de rugby avait suscité le débat. Après trois matchs sous l’ère Novès, le talonneur toulonnais semble aujourd’hui faire l’unanimité. Au Millennium Stadium de Cardiff, Guirado a été omniprésent. Le Français a porté le ballon à de nombreuses reprises (16) et a, la plupart du temps, avancé (22 mètres gagnés). Il a surtout été le moteur de la révolte française en seconde période. Son énorme match s’est concrétisé par un essai en fin de rencontre.

Une bonne défense
Privés du ballon en première mi-temps (presque 60 % de possession pour les Gallois), les Bleus ont passé l’essentiel de leur temps à défendre. Le tout sans rompre. Seuls des pénalités de Biggar ont fait gonfler le score dans le premier acte. Solidaires, courageux et solides (à l’instar de Jefferson Poirot qui a récupéré deux ballons chauds dans les rucks), les “petits” de Guy Novès ont été à la hauteur défensivement. Le huit de devant a une nouvelle fois bien répondu présent. Le travail commence à payer.

À LIRE AUSSI >> "On est encore loin de ce qu'on voudrait voir", affirme Novès

Plisson en difficulté
Il y a de la malchance, illustré sur l’essai de George North, mais aussi des choix malheureux. Bousculé il y a deux ans par la défense galloise, le joueur du Stade Français a encore une fois déjoué à Cardiff. Un en-avant de passe, un coup de pied directement en touche, un jeu d’attaque pas toujours fait à bon escient… Jules Plisson a connu une soirée très compliquée après deux bonnes sorties face à l’Italie et l’Irlande. Malheureusement pour le Parisien, sa prestation contraste en plus avec la bonne entrée de François Trinh Duc au poste d’ouvreur.

Des problèmes sur les lignes arrières
Dans la lignée d’un Jules Plisson très approximatif, ce sont tous les trois-quarts français qui ont été à la peine, ce vendredi au Pays de Galles. A l’image d’un Vakatawa qui était un peu partout sur le terrain mais jamais vraiment efficace, Mermoz & Co ont été beaucoup trop brouillons, ne parvenant, qu’à de très minces reprises, à franchir la ligne d’avantage. En manque d’idées ou d’alternance, les Bleus se sont heurtés à une défense galloise acharnée, seulement battue sur un essai de Guirado en toute fin de match. L’animation offensive est à revoir.

EN SAVOIR + >> Revivez la première défaite des Bleus de Novès ici

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques