Addiction au porno en ligne : 5 conseils pour sortir de l'engrenage

Addiction au porno en ligne : 5 conseils pour sortir de l'engrenage

PORNODÉPENDANCE – L'addiction à la pornographie sur Internet n'est pas un mythe. “Metronews” fait le point avec Florent Badou, ancien porno-dépendant et fondateur du site stopporn.fr

Au moins 6 % des internautes français seraient dépendants à la pornographie en ligne en France. Ce qui était un simple moment de relaxation peut parfois devenir une véritable addiction. C'est ce qui est arrivé à Florent Badou. Aujourd'hui, ce jeune homme âgé de 32 ans s'en est sorti et il a choisi d'en faire son cheval de bataille en lançant le site Stopporn.fr pour partager son expérience et aider tous ceux qui pourraient tomber dans l'engrenage de la porno-dépendance. En attendant la parution de son livre prévu pour la rentrée, voici quelques conseils utiles.

Suis-je porno-dépendant ?
Le problème, explique Florent Badou à metronews, ce n'est pas de regarder des images pornographiques, mais d'être incapable de s'en passer. “On pense qu'on a encore le contrôle, alors qu'en réalité on est déjà otage de nos pulsions, et les signes précurseurs sont souvent déjà présents, comme des changements d'humeur ou de comportement.” Pour le savoir, ce questionnaire en ligne peut vous aider à prendre conscience de votre addiction ou non.

EN SAVOIR + >>  La porno-dépendance, une véritable maladie ?

Listez toutes les choses à côté desquelles vous passez
“Il faut commencer par prendre conscience de toutes les choses de la vie à côté desquelles vous passez”, conseille Florent Badou. Sortir avec des amis, aller au cinéma ou au restaurant, par exemple. “Il m'arrivait de le faire jusqu'à 5 fois par jour, et, pour certains, la fréquence est encore plus importante, avec les conséquences que cela peut avoir sur la vie de couple, poursuit le fondateur du site de sevrage pour la porno-dépendance. Le fait de prendre conscience de la perte de temps que cela représente devient une source de motivation.”

Retrouvez d'autres sources de plaisir
À l'instar de la drogue, l'addiction à la pornographie est basée sur le plaisir. “Il est donc essentiel de retrouver de nouvelles sources de plaisir, et en plus cela occupe l'esprit”, assure Florent Badou. Autrement dit, réapprendre à jouir des plaisirs de la vie à travers la pratique d'un sport, des escapades en pleine nature, etc. “Pour moi, c'était un régime, faire le marché, préparer des bons petits plats à mon amie, raconte le fondateur de Stopporn.fr. Au bout d'un moment, l'addiction vous conduit à perdre toute estime de soi, perdre du poids m'a permis de reprendre confiance en moi.”

Parlez-en à une personne de votre entourage
C'est sans doute l'étape la plus délicate, mais c'est aussi un grand soulagement. “Un jour, j'ai décidé d'en parler à mon amie, qui est aujourd'hui ma femme et la mère de mon enfant, raconte Florent Badou. Elle m'a beaucoup aidé pour mettre fin à mon addiction. Mais cela peut aussi être un ami, ou un membre de sa famille. Cela permet surtout de sortir du sentiment de honte. Et même si la première réaction n'est pas toujours celle que vous attendez, c'est une étape essentielle pour sortir de la dépendance.”

Se faire aider par un médecin
“Il y a toujours une souffrance qui se cache derrière l'addiction, il faut donc arriver à l'identifier”, souligne Florent Badou, dont le sevrage a duré plus de trois ans avant de sortir de sa dépendance à la pornographie en ligne. “Tout le monde n'a pas besoin d'une prise en charge thérapeutique, cela dépend des personnes et chaque cas est différent”, estime-t-il. Pour autant, il reconnaît que le fait de consulter un sexologue, voire un psychologue, lui aurait sans doute permis de régler plus rapidement son problème d'addiction.

Plus d'articles

Sur le même sujet