Alzheimer : 3 méthodes innovantes pour améliorer la prise en charge des patients

Alzheimer : 3 méthodes innovantes pour améliorer la prise en charge des patients

TRAITEMENTS – Du jeu vidéo à la stimulation neuronale, en passant par la méthode Montessori, les scientifiques planchent sur des moyens d’améliorer le quotidien des patients. En cette journée mondiale consacrée à la pathologie, LCI vous en présente trois.

Aujourd’hui, aucun traitement n’est capable de ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. Le seul espoir pour les 900.000 Français concernés consiste à atténuer leurs symptômes. Les troubles de la mémoire en premier lieu. Et pour cela, il y a les médicaments mais aussi des alternatives non médicamenteuses. A l’occasion de la journée mondiale consacrée à la maladie d’Alzheimer, voici une liste - non exhaustive - des méthodes qui pourraient révolutionner le quotidien des malades.  

L’espoir de la stimulation neuronale

L’objectif est d’agir directement au cœur de ce qui pose problème : le cerveau. Inspiré par la stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS), le Dr Benjamin Calvet, psychiatre au centre hospitalier Esquirol de Limoges (Haute-Vienne), a adapté certains paramètres pour mettre au point la stimulation neuronale. 


Le principe : deux électrodes sont placées au niveau du cortex (haut du crâne) du patient, comme l’expliquent nos confrères de PourquoiDocteur. Alors que la première électrode va exciter une partie des neurones, l’autre va les inhiber. La technique est pleine de promesses puisque le Dr Calvet vient  de recevoir le Prix Harmonie Mutuelle Alzheimer pour financer ses recherches. Une étude est d’ailleurs prévue pour janvier 2017.

Un jeu vidéo à l’essai

La méthode est surprenante mais semble bel et bien fonctionner. Destinés aux patients atteints de la maladie à un stade léger, les premiers résultats du jeu d’aventure X-TORP sont prometteurs. Une étude publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease révèle ainsi une amélioration des performances physiques, cognitives et motrices des dix patients qui l’ont testé pendant cinq semaines. Un autre essai clinique est actuellement en cours sur 80 patients pour les confirmer.


X-TORP est actuellement disponible gratuitement à tous les professionnels de santé via le site Curaty.com. Ce jeu vidéo est le fruit d’une collaboration entre l’Association Innovation Alzheimer, du laboratoire CoBTeK (Cognition- Behaviour- Technology) de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis et de l’entreprise Genious. 

La méthode Montessori, des bénéfices prouvés

Le principe est original : réadapter une méthode utilisée dans l’éducation est le développement des jeunes enfants aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. La méthode pédagogique développée par le médecin Maria Montessori au début du XXème siècle cherche à favoriser l’autonomie et la confiance en soi des enfants, en leur permettant d’évoluer dans une grande liberté et surtout à leur rythme. 


L’objectif est ici de se focaliser sur ce que le patient est encore capable de faire pour qu’il soit plus autonome. Le site Accompagnement en Gérontologie et Développements souligne que "si le cerveau rationnel est altéré le cerveau émotionnel fonctionne". En pratique, "la méthode Montessori présente une série d’activités (lecture, cuisine, habillage…) pour guider les patients afin qu’ils les réalisent progressivement sans aide", explique à Notre Temps le neurologue Jérôme Erkès.


Déjà pratiquée au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ephad), cette technique est développée "prête à l’emploi" pour l’entourage des malades. De quoi diminuer la consommation des médicaments des patients tout en les aidant.

VIDÉO - Comment la méthode Montessori aide les malades d’Alzheimer au quotidien

VIDÉO - Ces écoles qui ont choisi la méthode Montessori

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques