Changement de formule du levothyrox : des risques de pénurie pour le médicament alternatif

SANTÉ - En raison des craintes qui entourent le levothyrox, destiné à traiter les maladies thyroïdiennes, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé prévient que le L-Thyroxine Serb, utilisé comme alternative et prescrit aux enfants, risque d'être en rupture de stock.

La nouvelle formule du Levothyrox, médicament destiné à traiter des maladies thyroïdiennes, qui a suscité des protestations parmi les patients, a conduit certains à se rabattre sur les gouttes au risque de priver des enfants de ce traitement indispensable, s'inquiète l'Agence du médicament.


Les gouttes (médicament L-Thyroxine Serb) - qui contiennent la même hormone de substitution (la lévothyroxine) que les comprimés de Lévothyrox - sont "indispensables pour les enfants de moins de 8 ans et pour les personnes qui ont des troubles de la déglutition", souligne jeudi l'Agence du médicament ANSM.


"Pour ces patients, qui ne peuvent pas prendre des comprimés, il n'y a pas d'alternative", précise le directeur général de l'ANSM, Dominique Martin.  


Or "le report vers les gouttes à la place du Lévothyrox nouvelle formule, tout à fait sûre et de meilleure qualité que l'ancienne formule, risque de priver des enfants d'un traitement indispensable" avertit le patron de l'ANSM. "Il faut tous agir (médecins, pharmaciens, patients, ndlr) pour que cela n'arrive pas", lance-t-il.

Par conséquent, les gouttes doivent leur être "réservées en priorité" ainsi qu'aux patients ayant des troubles de la déglutition. L'ASNM rappelle que le traitement par lévothyroxine ne doit en aucun cas être interrompu ou modifié sans avis médical. 


En France, trois millions de patients prennent du Lévothyrox en France pour hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde. Contrairement à d'autres pays plus aucun générique n'est disponible en France, constate l'agence sanitaire.

Plus d'articles

Sur le même sujet