Changement d'heure : le passage à l'heure d'hiver n'est pas sans conséquences santé

Changement d'heure : le passage à l'heure d'hiver n'est pas sans conséquences santé

CHANGEMENT D'HEURE - Si certains considèrent le passage à l’heure d’hiver comme une occasion d’allonger son temps de sommeil, d’autres présentent quelques difficultés d’adaptation. Voici quelques explications sur la régulation de notre sommeil.

Le changement a été institué dans les années 1970 pour répondre à un souci d’économie d’énergie. Cette année, il aura lieu au cours du samedi 24 au dimanche 25 octobre. Lorsqu’il sera 3h du matin, il sera 2h du matin. En réalité, ce décalage d’une heure perturbe peu notre rythme biologique. Il présente plus d’avantage. Les nuits étant plus longues, le manque de sommeil est plus facile à récupérer.

Notre sommeil dépend de notre horloge interne, composée de plusieurs horloges périphériques. Elle est régulée par le rythme circadien, c’est-à-dire environ 24 heures. Ce cycle ajuste la température de notre corps, notre période de vieille-sommeil et la sécrétion d’hormones (le cortisol et la mélatonine). Pour notre bien-être, les différentes horloges doivent être synchronisées. Il faut être soumis à trois heures de décalage horaire pour que l’horloge interne soit désynchronisée.

Le manque de lumière ne ravi pas tout le monde

En revanche, les personnes dépressives et insomniaques rencontrent des difficultés d’adaptation avec ce décalage horaire. Ces difficultés se manifestent par un manque d’attention, de mémoire et davantage de stress au quotidien. C’est pour cela qu’il est préférable d’aller se coucher dès les premiers signes de sommeil.

Certaines personnes sont particulièrement sensibles au manque de lumière. Le changement d’heure accentue ce manque, d’où l’apparition d’une dépression saisonnière chez certains. Elle s’explique par une mauvaise recharge de la mélatonine. Il s’agit d’une hormone sécrétée par l’hypothalamus. Pour compenser ce manque de lumière, les malades ont recours à la luminothérapie.

Profitez de cette période hivernale pour récupérer votre sommeil ! Car c’est le passage à l’heure d’été qui a des incidences sur notre horloge biologique. Les journées sont plus longues. On préfère passer nos soirées à siroter des cocktails sur des terrasses que d’aller se coucher. Le temps de sommeil est réduit. Alors rendez-vous dans six mois pour des conseils afin de profiter de nos soirées d’été sans impacter notre horloge interne !

À LIRE AUSSI >> Changement d'heure d'hiver 2015

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques