Cœur artificiel Carmat : un cinquième patient décède, la vague de tests suspendue

SANTÉ – Un cinquième patient équipé d’un cœur artificiel Carmat est décédé à Nantes au mois d’octobre. La phase de test en cours a été suspendue à la demande de l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Il était le premier à recevoir un cœur artificiel Carmat pour la deuxième phase de test, lancée en août. Un patient transplanté est mort à Nantes en octobre, environ un mois et demi après avoir été greffé, sans que l'on sache pour l'heure si la prothèse est impliquée. Quatre autres patients équipés du coeur artificiel étaient mortes lors de la phase de tests initiale.

La société Carmat avait annoncé en juillet dernier avoir reçu l’autorisation pour mener une deuxième série de tests en Europe, auprès de 20 patients volontaires. Ces essais sont suspendus à la demande l’Agence de sécurité du médicament en attendant que les raisons de la mort du patient soient déterminées. Le dispositif, initialement dédié aux personnes en insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, s’était ouvert à des patients en attente d’une greffe cardiaque avec peu de chances de l’obtenir. 

VIDÉO - "On va devoir étudier la boîte noire pour voir s'il y a une défaillance"

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques