Don du sang : le point sur les besoins

Don du sang : le point sur les besoins

SOLIDARITE – Les Français se sont massés pour faire don de leur sang après les attentats tragiques de vendredi dernier. Besoins, attentes, comportement à adopter, metronews vous dit tout sur la situation si vous voulez continuer à aider.

"C'est clairement impressionnant cet élan de générosité, nous remercions tous ces gens qui sont venus donner leur sang samedi matin." Le Docteur François Charpentier, directeur de la chaîne transfusionnelle à l'Etablissement français du sang (EFS), se félicite de la mobilisation de ce week-end en réaction à la vague d'attentats qui a touché le pays .

Ainsi, samedi matin ce ne sont pas moins de 9474 personnes qui se sont présentées sur les points de collecte dans toute la France et 2225 rien qu'en Ile-de-France là  où ont eu lieu les attaques , sans même que l'EFS ait fait un appel en ce sens.

10.000 dons quotidiens pour atteindre l'équilibre

Alors la solidarité oui, mais François Charpentier rappelle que les stocks sont à flots. Mais attention cela ne veut surtout pas dire qu'il faut baisser la garde pour autant, et pour cause. "Cela ne sert à rien de se précipiter aujourd'hui, car nous avons ce qu'il faut. Mais les produits sanguins faits à partir des dons se périment très vite. Les plaquettes par exemple sont inutilisables au bout de 5 jours. C'est pour cela que les besoins doivent être constants. Surtout qu'il faut compter 8 semaines entre chaque don."

EN SAVOIR + >> Attentats de Paris, comment pouvez-vous aider ?

Il faut une moyenne de 10.000 dons par jour pour que les stocks soient alimentés de manière fluide. Mais le Docteur Charpentier rappelle que le système est à l'équilibre, mais un équilibre fragile. "Il faut sans cesse faire la balance entre le 'trop' (relativement à la durée de vie des produits) et le 'trop peu'. Surtout qu'à certains moments de l'année il faut faire face à une relative baisse des donneurs. Même si nous avons une grosse capacité, nous avons par exemple fait face vendredi dernier, nous devons toujours avoir un coup d'avance. C'est pour cela que dès samedi nous avions rapatrié, de nos centres en province, des produits, au cas où."

Votre solidarité sera nécessaire dans plusieurs semaines

Ainsi rien ne sert de se précipiter. Si vous voyez des appels sur Twitter relatifs à des besoins dans tel ou tel hôpital et n'émanant pas d'une autorité, sachez qu'ils sont souvent infondés. Mais attention, il reste primordial de donner son sang : "sur l'année, nos besoins sont constants, rappelle le Docteur Charpentier et vous serez tout aussi utile, si ce n'est plus, dans 3 à 4 semaines."

Rappelons que pour donner son sang, vous devez être âgé de 18 à 70 ans et peser au moins 50 kg. Tous les groupes sanguins sont recherchés. Le jour J ne venez surtout pas à jeun et n'oubliez pas de vous munir d'une pièce d'identité.
 
À LIRE AUSSI
>>  Les homosexuels pourront donner leur sang sous conditions
>>  Le don du sang sera-t-il bientôt rémunéré en France >>  Notre dossier complet consacré aux attentats de Paris

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques