Votre enfant peine à trouver le sommeil ? Lui montrer l’exemple serait imparable

Votre enfant peine à trouver le sommeil ? Lui montrer l’exemple serait imparable

DORMIR– Les petits aiment faire comme les grands et la règle s’applique aussi pour le sommeil. Des chercheurs américains préconisent ainsi de leur montrer la voie à suivre pour les faire tomber dans les bras de Morphée. Détails

Manque  d’inattention, fatigue, risque d’obésité, diabète et même dépression… le manque de sommeil affecte la qualité de vie des plus grands comme des plus petits. Mais comme ces derniers sont en plein développement, ils ont besoin de plus de temps pour recharger leurs batteries. Problème : les écrans ou d’autres mauvaises habitudes peuvent gêner l’endormissement. Les parents peuvent alors se retrouver dans l’impasse. 


Une équipe de chercheurs de la Harvard Medical School (Etats-Unis) s’est penchée sur les solutions pour optimiser ce temps de repos. Dans leurs conclusions publiées dans le Journal of Clinical Sleep Medicine, ils suggèrent que le mode de vie des parents serait la clé du succès.

Dormir pour inciter à dormir

Pour cette étude, les scientifiques ont sondé 790 parents âgés d’en moyenne 41 ans. Leurs enfants, eux, avaient entre 6 et 12 ans. Ils les ont interrogés sur la durée du sommeil de leur progéniture et sur la confiance en leur capacité à les faire dormir. En moyenne, les enfants de cette tranche d’âge dormaient 9,2 heures pendant la nuit, contre 6,9 heures pour leurs parents. Dans leur calcul, les chercheurs ont pris en compte d’autres facteurs pouvant interférer comme l’âge, le sexe, l’activité physique ou l’exposition aux écrans. 


Dans le détail, les chercheurs montrent une relation de cause à effet. Plus les adultes dorment et plus leurs bambins en font de même. Quand un parent se repose une heure de plus, c’est 5 minutes de sommeil de gagner pour son bout de chou. Egalement, plus ils se sentent confiants en leur capacité à favoriser un sommeil réparateur et plus leur enfant roupille longtemps. L'équivalent de 40 minutes de plus par nuit.  

Ainsi, un parent qui ne dort pas assez lui-même aura plus de difficulté à faire dormir son enfant. Pour faciliter l’endormissement des plus jeunes, les spécialistes du sommeil de l’American Academy of Pediatrics recommandent de ne pas laisser les écrans à portée de main 30 minutes avant le coucher et de consulter un médecin s’ils constatent un trouble du sommeil persistant. Pour bien grandir, les 6-12 ans doivent dormir entre 9 et 12 heures. 

Bien dormir : les astuces pour un sommeil réparateur

Plus d'articles

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques