Elles sont "vraies" jumelles même si elles n'ont pas la même couleur de peau

Elles sont "vraies" jumelles même si elles n'ont pas la même couleur de peau

GENETIQUE - A première vue, elles ne se ressemblent pas complètement. Et pourtant, ces deux bébés ont des gênes absolument identiques. Une première en Grande-Bretagne.

Libby Appleby, une britannique de 37 ans, pensait qu'elle aurait du mal à distinguer ses "vraies jumelles". Mais à l'accouchement, surprise ! Ses filles ne se ressemblent pas du tout...du moins physiquement car les deux petites filles ont des gênes identiques.

Amelia à la peau mate, des cheveux noirs et des yeux bruns, comme son père. Sa sœur jumelle, Jasmine, a la peau claire, des boucles et des yeux bleus, comme sa mère. Les médecins ont-ils pu se tromper lors des échographies ? L'analyse du placenta ne laisse pas de doute : elles sont bien monozygotes, c'est-à-dire qu'elles sont "vraies" jumelles, issues d'un même spermatozoïde et d'un même ovule. "C'est le premier cas recensé en Grande-Bretagne", note The Telegraph .

Une chance sur un million

Même si les personnes ont du mal à croire son incroyable histoire, Libby Appleby, la maman, se dit comblée. "Les docteurs nous ont dit qu'il y avait une chance sur un million que ça se produise, confie t-elle au Telegraph. Nous sommes ravis que nos enfants soient si uniques."

Il est extrêmement rare que des "vrais" jumeaux soient aussi différents. Dans le cas de "faux jumeaux", deux spermatozoïdes fécondent deux ovules différents. Les deux embryons évoluent et se développent en même temps mais chacun à sa poche et son placenta. Les jumeaux peuvent ainsi être très différents physiquement et ne sont pas toujours du même sexe. Au contraire, pour les "vrais" jumeaux", un spermatozoïde féconde un seul et même ovule même s'ils grandissent dans des poches séparées. Les deux partagent ainsi un patrimoine génétique très proche.

Des mutations dans l'ADN?

Si l'ADN des jumeaux est censé être identique à la naissance, les chercheurs arrivent désormais à le distinguer. Ils se fondent sur des mutations génétiques qui apparaissent au cours de la vie en fonction des facteurs environnementaux comme le tabac, l'alcool ou l'exercice. Mais cette mutation génétique ne s'applique pas ici, les bébés venant tout juste de naître.

Autre théorie possible : "Des mutations se seraient produits dans l'ADN de chacun des embryons lors des premières divisions cellulaires, explique le Dr Claire Steeves, du King's College de Londres. Mais constater autant de différences entre des jumeaux est très inhabituel." Le mystère reste donc entier.

EN SAVOIR +
>>
L'émouvante vidéo de deux jumeaux prématurés refusant de se lâcher la main
>>
Quand deux jumelles se préparent à accoucher de jumeaux… pour la 2e fois
>>
La folle histoire de deux jumeaux, élevés… l’un chez des Juifs, l’autre par des nazis
 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques