En plein essor, la cigarette électronique fait chuter le tabagisme

En plein essor, la cigarette électronique fait chuter le tabagisme

DirectLCI
TABAC - La cigarette électronique a fait reculer le tabagisme en France, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), annonce Les Echos mercredi.

C'est une bonne nouvelle de plus pour le marché de la cigarette électronique, et une moins bonne pour le lobby du tabac. C'est aussi une excellente nouvelle pour les caisses de l'Assurance maladie. L'usage de la cigarette électronique, utilisé par un à deux millions de Français selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), réduit la "quantité moyenne consommée par chaque fumeur". Il est aussi "à l'origine d'une partie de la baisse des ventes observée en 2013", indique mardi  Les Echos , d'après les chiffres définitifs publiés par l'OFDT sur le marché du tabac en 2013 .

"Les ventes de cigarettes ont chuté de 7,6 %, un recul sans précédent depuis les fortes hausses de prix de 2003 et 2004. Les buralistes ont vendu 47,5 milliards de cigarettes l'an dernier, 4 milliards de moins qu'en 2012. Le tabac à rouler continue certes de progresser, mais beaucoup moins vite (+ 2,6%)", précise le quotidien économique.

La hausse des prix combinée à l'essor de la e-cigarette

Pour l'Observatoire, poursuit Les Echos, "cette baisse exceptionnelle" peut s'expliquer d'une part par "la régularité de l'augmentation des prix au cours des quatre dernières années, qui a porté celui du paquet de cigarettes de la marque la plus vendue à près de 7 euros", et d'autre part par "l'essor prononcé de la cigarette électronique".

Pour d'autres spécialistes, interrogés par metronews, aucun doute : cette chute du tabagisme correspond au succès de la e-cigarette : "Près de 1 % de fumeurs par mois en moins, ce n'est pas anodin !", explique le docteur Bertrand Mathern, tabacologue expert de la e-cigarette. Même discours du côté de l'Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique (AIDUCE), par la voix de son président Brice Lepoutre : "En croisant un peu les chiffres, on s'aperçoit que la baisse des fumeurs des derniers mois correspond à l'augmentation des vapoteurs".

Un succès encourageant donc, d'autant qu'entre 8 et 9 millions de Français auraient déjà testé la vapoteuse. Il faudra toutefois attendre l'enquête plus éloquente réalisée par l'Institut national de prévention et d'éducation à la santé (Inpes) auprès de 15.000 vapoteurs. Les résultats seront connus en fin d'année.

Plus d'articles

Sur le même sujet