"Hand spinner" : mais pourquoi cette toupie a été interdite dans certaines écoles américaines

JOUET ? - Ces jouets commencent à débarquer en France. Aux Etats-Unis, les "hand spinners" ou "findget spinners" sont déjà devenues très à la mode dans les salles de classe. Mais ces toupies, destinées initialement aux personnes ayant des troubles de l'attention et de la concentration, irritent les professeurs.

Elles font fureur dans les écoles américaines. Les "hand spinners" - ou "fidget spinners" - sont des petites toupies à trois alvéoles que l’on peut faire tourner entre ses doigts. Le tout sans faire de bruit. 


Mais ces toupies sont plus que de simples jouets. Elles agissent surtout comme "un exutoire moteur aux tensions et désirs de mouvement" pour les "enfants et adultes hyperactifs ou ayant des troubles de l’attention et de la concentration", explique le site HopToys, qui vend des jouets destinés aux personnes handicapées.

Aux Etats-Unis, les fidget spinners sont récemment devenus un phénomène de mode. Si bien que de nombreux écoliers les ont adoptées, entraînant des protestations du corps professoral. "Franchement, nous avons constaté que les toupies n’avaient pas l’effet escompté sur les élèves, déplore Kate Ellison, directrice d’une école élémentaire de Washington, citée par le Chicago Tribune. Les enfants les échangent ou les tournent au lieu d'écrire."

En vidéo

Concentration : les conseils pour rester attentif

Fermeture d'établissements

En réaction, Kate Ellison a récemment interdit ces "toupies fidgets", précisant que l’école possédait d’autres outils - comme des balles anti-stress - pour les enfants ayant du mal à canaliser leur énergie. Dans d’autres établissements américains, les engins ont également été interdits, hormis pour les élèves ayant des troubles de la concentration, relate le Chicago Tribune.


De quoi tracasser cette mère dont la fille est atteinte d’autisme : "Je m'inquiète à l’idée d'imaginer tous les autres enfants changer d'objet tandis que ma fille restera la dernière à tourner sa petite toupie en plastique devant la porte de l'école, en étant ignorée par ses camarades, explique-t-elle au HuffPost américain. Je m'inquiète aussi que les gens ne voient qu'une petite fille en train de jouer, oubliant que ces 'fidgets' sont nécessaires pour gérer son stress et la stimuler." 

Bientôt en France ?

A noter que le phénomène "fidget spinner" commence progressivement à devenir viral en France. Des Youtubeurs ont notamment posté des vidéos sur le sujet, comme Dr Nozman qui possède 1,3 millions d’abonnés. 

Plus d'articles

Sur le même sujet