Hausse des ventes de cigarettes : "Nous n'attendions pas un effondrement du tabac avec le paquet neutre"

ÉCHEC - Les paquets de cigarettes neutres sont devenus obligatoires en France depuis le 1er janvier dernier. Après un premier trimestre en demi-teinte, la mesure n'a toujours pas d'effet escompté sur les ventes… Mais le professeur Dautzenberg, pneumologue investi dans la lutte contre le tabagisme, fait valoir auprès de LCI que la mesure vise surtout à "changer l'image du tabac".

C’était l’une des mesures fortes lancée le 1er janvier dernier dans le cadre de loi de Santé, portée par Marisol Touraine : l’entrée en vigueur du paquet neutre. Après un premier trimestre d'application, la mesure n'avait pas eu d'effet sur les ventes, mais le gouvernement assurait que le paquet neutre aurait un impact à plus long terme.


Trois mois plus tard, le constat est sans appel. L’inefficacité de ces paquets, quelles que soient leurs marques, se confirme. Selon nos confrères de RTL, qui ont pu consulter les chiffres de l'administration des Douanes, les ventes ont bondi de 9,2% entre janvier et juillet 2017. L’an dernier à la même période, la vente de cigarettes avait augmenté de 15 %. 


"Il y a toujours plus de cigarettes", commente auprès de LCI le professeur en pneumologie Bertrand Dautzberg. Mais il relativise ces chiffres : "On a a peu près 8 à 10 % de cigarettes de plus l'été que l'hiver. Ce qu'il faut, c'est comparer janvier à juillet 2017 à janvier à juillet 2016, et là on arrive à -0,3% de livraison aux buraliste. Et comme en plus il y a eu à peu près 150 millions de cigarettes reprises en début d'année du fait que les paquets pas neutres n'étaient plus vendables... Il y a eu une petite baisse, mais c'est une baisse tout à fait minime. Il n'y a pas d'effondrement du tabac avec le paquet neutre. Mais ce n'est pas ce qu'on attendait. On attendait avec le paquet neutre un changement d'image du tabac". 

Le paquet à 10 euros, méthode plus radicale ?

Pour autant, le nouveau gouvernement n'a pas dit son dernier mot et entend bien apporter une solution de santé publique. Comment ? En tapant dans le porte-monnaie des consommateurs. Et pour cause, le paquet de cigarettes pourrait passer de 7 à 10 euros d’ici à 2020. Annonce faite par le Premier ministre, Edouard Philippe, lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale. Ce qui risque de ne pas plaire aux buralistes...

Plus d'articles

Sur le même sujet