Journée de l'allergie : 3 applications pour mieux se protéger du pollen

RHUME DES FOINS – Entre éternuements intempestifs, nez congestionné et yeux irrités, les symptômes des allergies peuvent être handicapants pour ceux qui les subissent. Mais il existe des moyens de les anticiper grâce aux applications mobiles. LCI vous en a sélectionné trois.

Ce mardi 21 mars est la Journée française de l'allergie. L'occasion pour nous de revenir sur les affections respiratoires les plus courantes : la rhinite allergique. Lorsqu’on respire une substance allergène comme les pollens d’arbres ou les graminées, l’intérieur du nez commence à s’enflammer et à gonfler.

Conséquences : le nez se bouche, coule, les yeux sont irrités, pleurent, et certains peuvent ressentir des maux de tête. Bref, des symptômes pénibles au quotidien qu’il est possible d’anticiper ou de suivre grâce à une arme de taille : son téléphone. LCI a sélectionné trois applications mobiles gratuites qui pourront vous être d’une grande aide en période d’allergies.

MACVIA-ARIA, pour un suivi personnalisé

Développée pour le Conseil régional de Languedoc-Roussillon, dans le cadre d’un partenariat d’Innovation Européen visant à combattre les maladies chroniques, cette application a été conçue pour faciliter le suivi quotidien de ses symptômes et vérifier l’efficacité de son traitement. Comment ? En tenant un journal numérique quotidien. En pratique :

Chaque jour, vous répertoriez vos symptômes (écoulement nasal, éternuements, congestion, yeux larmoyants…) et répondez à des questions pour déterminer leur degré de gêne sur une échelle de 1 à 10. Celles-ci portent aussi bien le sommeil que sur la vie quotidienne.
Dans un second temps, vous pouvez noter vos traitements, qu’ils soient nasaux, oraux ou à injecter. A partir de là, le journal se matérialise sous une forme graphique pour dresser un bilan quotidien, mensuel ou annuel. Des informations précieuses à partager avec votre médecin, qui pourra réajuster votre traitement si besoin.


Le plus ⇒ L’option géolocalisation prévient l’utilisateur d’une allergie repérée dans l’environnement de l’utilisateur.  

Alertes Pollens, pour ne louper aucune allergie

Une des applications mobiles les plus connues pour surveiller ses allergies. Parmi les partenaires, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), chargé de faire les prévisions des risques allergiques de l’Hexagone. Comment ça marche :

⇒ Vous pouvez consulter les alertes polliniques du RNSA (sur une échelle de 0 à 3) selon votre département (vous pouvez en sélectionner 5) et en fonction du pollen ( 5 également).

⇒ Vous avez la possibilité de tenir un journal de vos symptômes pour mieux suivre l’évolution de votre allergie (échelle de 0 à 10).
⇒ Vous avez accès à des conseils pratiques.

Les plus ⇒ Des services associés comme la météo ou la qualité de l’air. Un service de géolocalisation peut aussi vous alerter des pollens actifs en fonction de là où vous vous trouvez. 

Arbrallergik : pour les allergiques aux pollens d’arbres

Cette application, interactive et ludique, vous aide à identifier les arbres responsables de vos symptômes allergiques et vous donne des conseils pour les prévenir. Il existe plusieurs rubriques selon l’utilisation que vous voulez en faire :

"Je suis devant un arbre": pour identifier l’arbre en face duquel vous êtes, grâce à une photo d’une feuille et en répondant à des questions simples. Mais ne soyez pas surpris de ne pas pouvoir tous les identifier, seules les 36 espèces les plus courantes sont répertoriées. 
"Tous les arbres" : pour vous aider à reconnaître les différentes espèces et zoomer sur des feuilles. Le plus : vous pouvez manipuler les feuilles en 3D et les voir évoluer au fil des saisons. 
"Mes cartes polliniques": vous propose une carte de France avec le risque allergique moyen classé en fonction d’un arbre (chêne, frêne, platane, saule).

A noter ⇒ ces applications mobiles ne remplacent en aucun cas l’avis d’un médecin même si elles peuvent être très pratiques pour lutter contre cette maladie ancrée dans l’air du temps.

Plus d'articles

Sur le même sujet