La Dépakine a provoqué des malformations chez 2000 à 4000 enfants en France

La Dépakine a provoqué des malformations chez 2000 à 4000 enfants en France

ÉVALUATIONS - L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et l’Assurance-maladie ont estimé entre 2150 et 4100 le nombre d’enfants victimes de la Dépakine.

La Dépakine et ses dérivés sont responsables de la survenue de malformations congénitales majeures de 2.150 à 4.100 enfants depuis le début de leur commercialisation en 1967, selon une première évaluation rendue publique ce jeudi par l'agence du médicament et de l'Assurance maladie.

En vidéo

Dépakine : retour sur un scandale sanitaire

Comme l'indique l'AFP, cette évaluation du nombre d'enfants atteints par ce médicament - toujours disponible sur le marché - porte sur la période de commercialisation allant de 1967 à 2016 de la Dépakine (valproate) et de ses dérivés avec lesquels les mères ont été traitées pendant la grossesse pour épilepsie ou pour des troubles bipolaires. 

Un manque d'informations

Des soupçons pèsent sur la Dépakine depuis une trentaine d’années. Et malgré le fait que les dangers de son utilisation soient connus depuis son autorisation de mise sur le marché en 2006, nombreuses sont les futures mères qui n’en ont pas été informées. Les associations de patients reprochent aux fabricants de ne pas avoir pris soin d’indiquer les risques sur la notice (complétée bien tardivement) et aux autorités sanitaires d’avoir tardé à diffuser l’information auprès des praticiens.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le scandale Dépakine

Plus d'articles

Sur le même sujet