Le CHU de Nice recrute des volontaires pour dépister plus vite le cancer du poumon

Le CHU de Nice recrute des volontaires pour dépister plus vite le cancer du poumon

CANCER DU POUMON - C’est une étude qui va durer trois ans. Le CHU de Nice lance un appel à volontaires pour travailler sur la détection précoce du cancer du poumon.

Plus le cancer du poumon sera détecté tôt, meilleure la prise en charge sera. Le CHU de Nice annonce avoir recruté des volontaires pour développer un test de dépistage novateur.

Pour participer à l’étude, baptisée “Air”, il faut répondre aux critères suivants :

⇒ Avoir entre 55 et 75 ans
⇒ Avoir fumé un paquet de cigarettes par jour pendant 30 ans ou deux paquets pendant 15 ans.
Etre un ancien fumeur atteint d’une bronchopathie chronique obstructive. Il s’agit d’une maladie d’origine respiratoire.

Les volontaires devront s’inscrire via un site internet . Par ce biais, ils pourront entrer en contact avec un réseau de quinze CHU en France qui s’associent à l’étude.

Détecter les marqueurs du cancer du poumon dans le sang

Pendant trois ans, les candidats devront se soumettre, chaque année, à un simple test sanguin et à un scanner thoracique. Celui-ci devra détecter les cellules tumorales circulantes (CTC). Il s’agit des marqueurs du cancer du poumon qui sont présents dans le sang avant même que la tumeur ne soit visible avec l’aide de la radiographie ou du scanner.

Les résultats devraient être publiés en 2019. L’étude “Air” concernera 600 personnes à risque dans 15 centres en France.

Le cancer du poumon est la première cause de mortalité chez les hommes. Dans la majeure partie des cas, il est malheureusement détecté à un stade avancé. C’est souvent trop tard pour proposer un traitement chirurgical. Selon l’ Institut national du cancer , le cancer du poumon a tué 21.326 hommes et 8623 femmes, en 2012, en France.

EN SAVOIR + >>  Dépister le cancer du poumon grâce à une simple prise de sang

 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques