Faites plaisir à votre cœur, envoyez-vous en l'air !

Faites plaisir à votre cœur, envoyez-vous en l'air !

TABOU – Les ébats fougueux peuvent vous faire monter au septième ciel mais sont-ils aussi susceptibles de vous faire descendre six pieds sous terre ? Quand le cœur s’emballe, on peut avoir peur qu’il lâche. Mais malgré quelques exemples tragiques, cette crainte relève davantage du mythe que de la réalité…

L’histoire remonte au 16 février 1899 et pourtant, elle résonne encore. Au palais de l’Elysée, le président Félix Faure succombe à la suite à d'une gâterie de sa maîtresse de l’époque, Marguerite Steinheil. Une fellation peut-elle vraiment être fatale? "Les cas sont extrêmement rares mais marquent les esprits pour longtemps", observe le Pr Claire Mounier-Vehier, présidente de la Fédération française de cardiologie, qui souhaite désormais lever le voile sur ce tabou. Egalement cardiologue au CHU de Lille, elle l’affirme sans détour : "L’activité sexuelle est bénéfique pour le cœur, il faut en profiter ! "


Quand les corps se rapprochent, le cœur s’enfièvre et l’organisme entier s’échauffe, mais pas de quoi en faire tout un pataquès pour autant. "Le sexe est une activité physique comme une autre, auquel on ajoute un soupçon d’émotion", résume la spécialiste. Un raisonnement des plus pragmatiques qui suit les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Libérez vos hormones et musclez votre cœur !

Un rapport sexuel serait en fait l’équivalent d’un effort physique d’intensité modérée, soit l’énergie dépensée en montant deux étages à un rythme soutenu. Escaliers ou pas, c’est à vous de voir ce que vous préférez pour activer votre circulation sanguine et muscler votre cœur.


Mais les bienfaits d’une relation intime sont loin de s’arrêter là. Une seule partie de jambes en l’air permet de faire le plein d’endorphines, de sérotonines et de dopamines. Et là, ça vous fait effectivement une belle jambe, mais sachez que c’est une très bonne chose. Ces hormones naturellement sécrétées par les glandes du cerveau favorisent les sensations de bien-être et de relaxation. Des sentiments bien agréables qui expliquent volontiers cet élan d’affection post-coït ressentis plus ou moins intensément. 

Même les cardiaques peuvent en profiter

La survenue d’une crise cardiaque en pleine séance de sport de chambre relèverait finalement de "l’exception" et du "fantasme". "Vous prenez plus de risques en vous mettant en colère (le risque d’infarctus est alors multiplié par quatre) ou en regardant une séance de tirs au but", note le Pr Mounier-Vehier. Avis aux fervents supporters ! 


Et pour ceux qui souffrent ou ont souffert d’une maladie cardiovasculaire ? Halte aux idées reçues ! "Seuls les patients qui présentent un risque important (infarctus du myocarde de moins de 15 jours, insuffisance cardiaque à un stade avancé…) doivent suspendre toute activité sollicitant leur cœur de manière trop intense", précise la spécialiste. Pour les autres, aucune restriction n’est à l’ordre du jour. Au contraire, une activité sexuelle régulière protège le cœur des récidives.

Et donnez-lui un petit coup de pouce

Et comme tout est lié, les facteurs favorisant les maladies cardio-vasculaires sont les mêmes que ceux qui favorisent…les troubles de l’érection. A savoir, le diabète, l’hypertension, la sédentarité et le cholestérol. De même, "les dysfonctions érectiles chez ces messieurs ou les sécheresses vaginales chez ces dames doivent être considérées comme un signe d’alerte, avertit la cardiologue. Ces personnes sont en effet susceptibles de présenter un trouble cardiaque dans cinq à dix ans." Sans crier au loup, une évaluation personnalisée permettra d’être rapidement fixé.


Pour les plus inquiets, adopter une meilleure hygiène de vie sera bénéfique à tous les niveaux. En bougeant, vous l’aurez compris, mais aussi en adoptant une alimentation plus saine. Certains aliments ont d'ailleurs des vertus insoupçonnées. "Grâce à leurs effets vasodilatateurs, les légumes verts, entre autres, permettent au sang de mieux circuler et diminuent la pression artérielle", donne en exemple la spécialiste. Mais c'est aussi le cas du chocolat noir, des huîtres, du céleri ou de l'ail.  Pour ce dernier, votre coeur vous remerciera très certainement... mais il risque de freiner les ardeurs de votre partenaire si vous en abusez. 

En vidéo

Sexualité : ces médicaments qui peuvent provoquer une baisse de votre libido

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques