Le venin de serpent serait un formidable coagulant

Le venin de serpent serait un formidable coagulant

DirectLCI
DECOUVERTE – C'est une découverte qui pourrait constituer une avancée médicale majeure. Des chercheurs ont associé du venin de serpent à un hydrogel et le résultat les a bluffés. Ce mélange permet de stopper les saignements même sur des malades sous anti-coagulants.

Le serpent n'est a priori pas le meilleur ami de l'homme mais il semblerait que cela puisse être sur le point de changer. En effet, le venin de certaines espèces serait un formidable outil pour la médecine.

Ainsi la batroxobine contenue dans le venin de deux reptiles d'Amérique du Sud pourrait être une arme redoutable sur le terrain de la coagulation. Les chercheurs américains de la Rice University ont donc mis au point une substance à base d'hydrogel et de batroxobine pour mener certaines expériences

EN SAVOIR + >> Le venin du mamba noir, bientôt la nouvelle morphine ?

Et, selon la revue ACS Biomaterials Science and Engineering, qui publie le résultat de leurs travaux, il semblerait que ce produit soit la substance la plus efficace en matière d'arrêt de saignement et cela même sur des personnes qui seraient sous traitement anti-coagulant.

Les saignements stoppés en 6 secondes

Cela faisait déjà longtemps que les propriétés coagulantes de la batroxobine étaient connues mais associée à l'hydrogel ses performances sont littéralement bluffantes. Injecté sous forme de liquide là ou le saignement apparaît, le produit se solidifie et prend la forme de la lésion. Le saignement a été ainsi stoppé en 6 secondes lors des essais effectués en laboratoire.

Ce qui pourrait passer pour une découverte anecdotique pourrait bien, en réalité, s'avérer incarner une révolution médicale. Notamment en matière de chirurgie. Car en règle générale, beaucoup de choses peuvent être faites pour stopper les saignements mais ces solutions fonctionnent rarement sur les sujets qui font l'objet d'un traitement anticoagulant à base d'héparine. Or, même sur ces personnes, cette nouvelle formule semble faire des miracles. Il faudra néanmoins attendre plusieurs années avant que le médicament puisse-t-être lancé sur le marché.  

À LIRE AUSSI
>> Le pradaxa, l'anticoagulant qui inquiète >> Un étudiant invente un gel médical pour stopper les hémorragies

Plus d'articles

Sur le même sujet