Le virus Zika se propage à toute vitesse : l'OMS attend des millions de cas

Le virus Zika se propage à toute vitesse : l'OMS attend des millions de cas

VIRUS – L'OMS a signalé ce jeudi la propagation "explosive" du virus Zika. Pour la première fois depuis le début de l'épidémie, les pouvoirs publics recommandent la plus grande prudence aux femmes enceintes.

Le virus Zika se propage de manière "explosive" selon l'OMS. Selon l'organisation mondiale de la santé des millions de cas sont attendus et devant l'urgence de la situation, ses instances prévoient une réunion en urgence dans les prochains jours. Devant la rapide progression de la maladie dans les départements d'outre mer, le gouvernement français a quant à lui concédé que la situation était préoccupante en lançant des recommandations spécifiques à destination des femmes enceintes.

Interrogée  par nos confrères de France Info ce jeudi matin , la ministre de la Santé Marisol Touraine avait été on ne peut plus claire : "Dans des cas limités, la maladie peut être très grave avec des effets neurologiques et pour les femmes enceintes, des complications, des malformations pour leur bébé. Je veux dire très fortement. Des femmes qui sont en métropole sur le territoire français et qui ont prévu d'aller en Guyane, en Martinique ou dans les territoires d'outre-mer, si elles sont enceintes, je leur recommande de différer leur voyage. Il y a un enjeu de santé publique."

Des risques pour les bébés à naître

Une mise au point importante, donc, qui intervient un peu plus d'un mois après que la Guyane a été déclarée en état de pré-épidémie par l'Agence régionale de Santé. Depuis, la maladie ne cesse de progresser dans les départements français d'outre mer, la Martinique et maintenant la Guadeloupe devant faire face au virus.

EN SAVOIR + >> Zika : l'épidémie progresse, l'inquiétude grandit

Car si dans la plupart du temps le virus, transmis par le moustique de type Aedes , est sans gravité, lorsqu'il est contracté par une femme enceinte, la situation médicale peut vite devenir alarmante, Zika pouvant entraîner de très graves malformations neurologiques telles que la microcéphalie (des boîtes crâniennes et des cerveaux particulièrement petits). Dans certains cas ces lésions peuvent entraîner la mort des enfants touchés.

De milliers de cas de microcéphalie au Brésil

Aujourd'hui c'est toute l'Amérique du Sud qui se bat contre la maladie et la psychose atteint son comble dans des pays comme le Brésil . En effet, c'est là-bas que le virus a fait son apparition la plus fracassante et aujourd'hui 3 448 cas de microcéphalie chez des nourrissons ont été recensés et sont suspectés d'être liés à la maladie.

EN SAVOIR + >> 3 conseils pour se protéger du moustique Tigre

Devant le risque encouru par les femmes enceintes, certains gouvernements ont même recommandé aux couples désireux d'avoir un enfant de reporter leur projet de grossesse. C'est le cas de la Colombie, du Salvador, de l'Equateur, du Brésil, et de la Jamaïque. Un conseil radical, voire difficile à appliquer mais qui traduit l'inquiétude des pouvoirs publics.

Une épidémie qui va continuer de s'étendre

Dans les départements français d'outre mer aucun mot d'ordre en ce sens n'a été donné mais selon nos confrères du quotidien La Croix , en Martinique les médecins seraient divisés sur la question, avec certains praticiens demandant aux femmes de différer une future grossesse à juillet 2016, le temps que l'épidémie soit sous contrôle. D'autres, au contraire, se refusent à donner une telle consigne mais tous font part de leur inquiétude et appellent les femmes enceintes à être particulièrement vigilantes.

Devant la très rapide progression de l'épidémie, les ministres de la Santé latino-américains ont rendez-vous la semaine prochaine en Uruguay pour prendre des mesures face à la propagation du virus. L'OMS (Organisation mondiale de la santé) a quant à elle déclaré que l'épidémie allait continuer son avancée. Des cas ont ainsi été diagnostiqués en Europe, chez des patients ayant voyagé en Amérique du Sud. De quoi entretenir l'inquiétude des autorités sanitaires et des populations.

À LIRE AUSSI
>> Virus zika : une nouvelle menace plane sur la France
>> Zika : est si la solution était un moustique génétiquement modifié ? >> Zika, dangereux pour le cerveau des bébés frappe la Guadeloupe

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques