L'étude santé du jour : de l'ail à la rescousse de nos artères

L'étude santé du jour : de l'ail à la rescousse de nos artères

CŒUR – Selon les travaux de chercheurs américains l'ail permettrait de réduire la densité des plaques de graisses sur nos artères et serait donc bénéfique pour notre prévenir les maladies cardiovasculaires.

L'ail est connu pour relever le goût de n'importe quel plat mais également pour nous donner une haleine de buffle. Cela fait également bien longtemps qu'on connaît ses vertus antiseptiques ainsi que son pouvoir antioxydant de l'ail.

Une nouvelle étude vient aujourd'hui ajouter une corde à son arc : l'ail permettrait de réduire les plaques de graisses sur les artères et ainsi réduire du même coup les risques d'accident cardiovasculaires. Cette étude, menée par les scientifiques de la BioMed LA (Etats-Unis), a été publiée dans la revue médicale Journal of Nutrition . Metronews la décrypte pour vous.

► Méthodologie : de l'ail pour des patients à risques
55 cobayes souffrant de pathologies favorisant les complications cardio-vasculaires telles que l'hypertension ou l'obésité ont été observés pendant un an. Certains se sont vus administrer un placebo, d'autres un complément alimentaire sous forme de comprimé à base d'ail (2,4 mg par jour).

EN SAVOIR + >> Ail : un remède millénaire pour vos cheveux

► Ce que l'étude a montré : un remède miracle ?
Après un an à ce régime, les scientifiques ont mesuré chez les artères des participants l'effet de l'ail sur les plaques de graisses présentes dans leurs artères. Et là, les chercheurs ont observé une baisse de 80 %. Soit une diminution drastique et très significative pour favoriser la prévention des pathologies cardiovasculaires.

► Ce qu'il faut en conclure : l'ail, c'est bon pour tout (sauf l'haleine)
Depuis longtemps déjà, nos ancêtres ont compris que l'ail avait de puissants pouvoirs sur notre santé. On savait déjà qu'il pouvait réduire le taux de triglycérides et diminuer la tension artérielle. Et certains de ses composantes auraient également un effet antioxydant et donc anti-cancer avéré, notamment en ce qui concerne les tumeurs liées au système digestif. Mais, pour bénéficier de ses vertus, il est recommandé de consommer l'ail cru, et avec le germe. On vous le concède, c'est, d'une part, pas très facile à digérer et, d'autre part, pas très agréable pour les personnes de notre entourage (odeur oblige). Alors, à défaut de croquer dans une gousse, cuisez l'ail modérément en le rajoutant en toute fin de cuisson lors de la préparation de vos plats. Ce sera bon pour vos papilles et pour votre santé.

À LIRE AUSSI 
>> AVC, artères : une nouvelle vertu découverte au thé >> Le chocolat serait bon pour vos artères

Plus d'articles