L'étude santé du jour : du cannabis pour soigner les fractures osseuses

L'étude santé du jour : du cannabis pour soigner les fractures osseuses

L'ÉTUDE SANTÉ DU JOUR - Une nouvelle application médicale du cannabis pour traiter les fractures des os vient d'être découverte par des scientifiques.

Les connaissances sur les propriétés thérapeutiques du cannabis remontent à l'Antiquité. On l'utilisait déjà à cette époque au Moyen-Orient pour soigner les douleurs, la constipation et certaines maladies infectieuses. Mais son usage a été interdit dans la plupart des pays au XXème siècle. A en croire les conclusions d'une étude publiées dans la revue Journal of Bone and Mineral Research , l'un des composants de la plante contribue de manière significative à guérir les fractures osseuses.

Depuis quelques années, le cannabis fait son retour dans les officines. Et cette découverte vient s'ajouter à la longue liste des applications médicales prometteuses de la plante de cannabis. En France, le premier médicament à base de cannabis, le Sativex, devrait être disponible pour les personnes souffrant de sclérose en plaques d'ici la fin de l'année. En attendant, les études laissant entrevoir de nouvelles applications médicales prometteuses se multiplient.

EN SAVOIR + >>  Sativex : le médicament au cannabis arrive en pharmacie

Les scientifiques de l'université de Tel-Aviv avec la collaboration de l'université Hébraïque de Jérusalem ont utilisé de leur côté un cannabinoïde, le cannabidiol (CDB), pour développer un traitement qui contribue de manière significative pour guérir les fractures osseuses. En seulement huit semaines, et sans les effets psychotropes, puisque la molécule responsable, le THC, a été isolée. Les résultats des tests, qui ont été menés sur des souris de laboratoire souffrant de fractures fémorales. Le traitement a permis de renforcer le capital osseux pendant la cicatrisation, tout en renforçant le tissus osseux.

Une fois ressoudé, l'os est plus résistant

Résultat, une fois ressoudé, l'os est plus résistant. De précédents travaux ont montré par la passé que les récepteurs cannabinoïdes ont pour effet de stimuler la formation osseuse tout en ralentissant le phénomène de l'ostéoporose. "Le potentiel clinique des composés liés aux cannabinoïdes est tout simplement indéniable à ce stade", a déclaré le Dr Gabet, le principal auteur de l'étude. Bien qu'il reste encore beaucoup de travail à faire pour développer des thérapies appropriées, le médicament a un effet anti-inflammatoire, sans provoquer d'effets psychotropes".

À LIRE AUSSI >> Le combat d'un père pour soigner son fils de 14 ans au cannabis

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques