L’étude santé du jour : et si les transports en commun faisaient du bien à notre ligne ?

L’étude santé du jour : et si les transports en commun faisaient du bien à notre ligne ?

FORME – Selon une récente étude britannique, les personnes qui utilisent les transports en commun pour se rendre au travail auraient tendance à être plus minces que celles qui empruntent leur voiture. Explications.

Quand vous allez au travail, si vous optez pour le métro, le tram ou le bus vous savez déjà que vous faites du bien à l’environnement mais il semblerait que vous pouvez aussi faire du bien à votre corps.

Une récente étude britannique a ainsi voulu comprendre pourquoi les personnes qui empruntent les transports en commun avaient tendance, notamment, à être plus minces que ceux qui optent quotidiennement pour la voiture. Ainsi des chercheurs de la London School of Hygiene and Tropical Medicine ont voulu en savoir plus. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue médicale The Lancet : Diabetes and Endocrinology . Décryptage.

► Méthodologie : 150.000 Britanniques pour mieux comprendre
Afin de mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont analysé les données relatives à 150.000 volontaires britanniques, hommes et femmes, âgés de 40 à 69 ans. Les cobayes ont fourni aux scientifiques les détails sur leur mode de transport pour se rendre sur leur lieu de travail ainsi que la durée du trajet et la fréquence hebdomadaire de ce dernier. Enfin les participants à l’étude ont tous donné leurs poids et taille.

EN SAVOIR + >> Les Français ne marchent pas assez au quotidien

► Ce que l’étude a démontré : transports en commun, vélo ou marche à pied, tout sauf la voiture
Sans surprise, les personnes qui effectuaient le trajet entre leur domicile et leur lieu de travail à pied ou à vélo étaient plus minces que les autres. Jusque-là ce constat relève de la pure logique, car plus on fait de l’exercice, plus on est en mesure de maintenir un poids de forme.

Mais chose plus étonnante, même les personnes qui prenaient le bus ou le métro semblaient bénéficier de cet effet protecteur. Ainsi ces dernières voyaient leur poids total délesté de 2,2 kg en moyenne chez les hommes et 0,900 grammes chez les femmes par rapport à la population qui utilise sa voiture tous les jours pour se rendre sur son lieu de travail.

► Ce qu’il faut en conclure : même une courte distance à pied fait la différence
Or, selon les chercheurs londoniens, il semblerait que l’explication de ces chiffres soit très simple. C’est en effet du côté du trajet entre la maison et les arrêts de bus ou de métro qu'il faut aller chercher. Car ni les habitudes alimentaires des uns et des autres, ni la pratique d’un sport et encore moins le facteur socio-économique ne constituaient des éléments significatifs. Ce trajet à pieds était ainsi l’unique explication de cette différence de poids entre les deux groupes de volontaires.

Cette étude tend donc à prouver que même un tout petit peu d’exercice physique peut être très bénéfique pour votre état de santé général. A contrario, la sédentarité induite par les distances systématiquement parcourues en voiture a tendance à favoriser l’embonpoint. Alors n’hésitez pas à vous faire du bien en corsant un peu votre routine. Pourquoi ne pas descendre une station avant votre arrêt habituel et recourir systématiquement aux escaliers à la place des escalators dans les couloirs du métro ? Comme quoi en matière de sport, quand on veut, on peut !

A LIRE AUSSI 
>> Le manque d'activité physique tue plus que l'obésité
>> Une activité physique régulière réduit le risque de cancer du sein >> Le manque d'exercice physique fait rétrécir le cerveau
 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques