L'orgasme protège votre prostate et vous éloigne du cancer

L'orgasme protège votre prostate et vous éloigne du cancer

JOURNEE MONDIALE – Ce jeudi 4 février marque la journée mondiale de lutte contre le cancer. L'occasion de redécouvrir une récente étude scientifique, sortie début 2016, qui révélait les effets protecteurs de l'éjaculation sur la prostate. Une bonne nouvelle sur le terrain de la prévention.

Journée mondiale du cancer oblige, c'est l'occasion de rappeler que soin médical et protection sanitaire ne riment pas nécessairement avec contrainte et lourdeur. En effet, la prévention du cancer de la prostate peut ainsi être source... de plaisir.

En effet, une étude américaine de la prestigieuse université de Harvard aux Etats-Unis tend à démontrer que l'orgasme pourrait être très utile contre l'apparition du cancer de la prostate. Les conclusions de ces recherches ont été présentées en mai au Congrès annuel des urologues américains .

A LIRE AUSSI >> Journée mondiale contre le cancer : ces cas qui pourraient être évités

► Méthodologie : 32.000 cobayes masculins
Pour mener à bien leurs investigations scientifiques, les chercheurs ont recruté pas moins de 32.0000 hommes en bonne santé et ont étudié leur sexualité sur une période de 18 ans. Deux groupes ont été formés : les volontaires âgés de 20 à 29 ans et ceux âgés de 40 à 49 ans. Pendant l'étude, les hommes ont été interrogés sur la fréquence mensuelle de leurs éjaculations. Sur ce laps de temps 3839 participants ont été diagnostiqués avec un cancer de la prostate.

EN SAVOIR + >> L'aspirine : une arme contre le cancer de la prostate

► Ce que l'étude a montré : des risques réduits de 22%
C'est dans le groupe des 40-49 ans que les résultats les plus spectaculaires ont été observés. En effet, chez ces derniers, les hommes qui éjaculaient au moins 21 fois par mois voyaient leur risque de développer un cancer de la prostate réduire de 22%. Un chiffre très encourageant, donc. Selon les chercheurs, ce qui expliquerait ce phénomène serait le fait que l'éjaculation aurait tendance à évacuer de la prostate les toxines responsables de l'apparition de la maladie.

► Ce qu'il faut en déduire : un facteur protecteur qui ne fait pas tout
Même si les médecins concèdent eux-mêmes qu'ils ne sont aujourd'hui pas en mesure de totalement décrypter ce phénomène, ces résultats sont tout de même à prendre en compte dans les comportements préventifs de la maladie. Mais attention, si un orgasme peut aider il ne remplacera en aucun cas un mode de vie sain. Ainsi Messieurs, veillez à ne pas fumer, à consommer de l'alcool avec modération et à varier votre alimentation . Et si par-dessus tout vous savez vous accorder des petits plaisirs sous la couette vous aurez tout bon. Cela ne pourra de toute façon que vous faire du bien.

À LIRE AUSSI
>> 5 conseils pour atteindre l'orgasme (féminin)
>> La musique aussi peut nous donner des orgasmes

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques