Russie : surnommée "la Belle au bois dormant", cette petite fille qui passe son temps à dormir intrigue les médecins

Russie : surnommée "la Belle au bois dormant", cette petite fille qui passe son temps à dormir intrigue les médecins

MYSTÈRE - Les médecins sèchent sur son cas. Anya, 18 mois, dort sans presque discontinuer depuis bientôt un an. Épilepsie, maladie rare... Les tests sont tous négatifs. Sa famille lance un appel à l'aide pour trouver ce qui réveillera leur petite fille.

On la surnomme la "Belle au bois dormant". Depuis ces six mois, Anya Metyolkina dort constamment. Aujourd’hui âgée de 18 mois, cette petite fille russe n’a toujours pas trouvé de solution à cette hypersomnie. La famille a donc lancé un appel aux médecins du monde entier pour tenter d’élucider le problème.


La première fois qu’Anya a plongé dans un long sommeil, c’était pendant son déjeuner. Elle s’est endormie dans sa chaise, et ne s’est pas réveillée pendant près d’une semaine. Le lendemain de ce grand plongeon dans les bras de Morphée, ses parents l’ont emmenée à l’hôpital. Elle y vit désormais depuis près d’un an, les médecins ne parvenant pas à déceler les raisons de cette fatigue. "Au début, j’ai eu peur qu’elle soit dans le coma, mais les médecins m’ont assuré que ma petite fille était endormie", raconte Alexandra, la mère de la petite fille, au Siberian Times. L'enfant, qui dort chaque fois pendant plusieurs jours d’affilée, se réveille seulement quelques heures. Le temps de manger et de jouer un petit peu. Lorsqu’elle émerge, Anya souffre de fièvre.

Une baisse de la température et du rythme cardiaque

"Les médecins ont établi que le pouls et la respiration d’Anya ralentissaient de façon spectaculaire lorsqu’elle dormait, rapporte Alexandra. Mais ils ne savent pas nous dire pourquoi". Sa température, elle, chute à 35°C quand la température normale pour un corps humain est de 37°C. Au début, le personnel soignant a cru à une méningite ou à une encéphalite. Pourtant, son système nerveux et son cerveau ne trahissent aucune anomalie. Des tests de détection de l’épilepsie ou de maladies génétiques se sont eux aussi révélés négatifs.


Le syndrome de Kleine-Levin (KLS), aussi appelé syndrome de "la Belle au bois dormant", semble plus ou moins correspondre aux symptômes de la petite Anya. Sur le site de l’association KLS-France, il est défini comme "une maladie rare caractérisées par des épisodes récurrents de sommeil excessif associés à une compréhension réduite de l’environnement et une altération du comportement ". Il touche deux à trois personnes sur un million. Celui-ci se manifeste en revanche habituellement à l’adolescence et touche plutôt les garçons.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques