Grippe : comment s’en remettre au plus vite ?

ÉPIDÉMIE – Courbatures, maux de tête, fièvre… la grippe saisonnière a atteint le seuil épidémique et est bien tenace cette année. Comment bien la soigner ? Eléments de réponses avec un médecin généraliste.

Le virus de la grippe 2016 continue de sévir sur le territoire. Les urgences sont débordées. La particularité de ce virus : "il est très virulent", explique le Dr Jean-Louis Bensoussan, médecin généraliste à Toulouse et membre du syndicat MG France. Plus précoce qu’à son habitude, l’épidémie a profité des vacances scolaires -et des déplacements associés- pour s’étendre. Une fois un membre du cocon familial touché, il n’y a pas de traitement miracle. Cependant, il est possible de soulager les symptômes. Voici comment faire.

Du paracétamol pour tous

Maux de tête, fièvre, courbatures, douleurs musculaires…. Et le paracétamol vient à votre rescousse. "C’est le traitement de référence mais on peut aussi prescrire un anti-inflammatoire non stéroïdien (ibuprofène) ou une aspirine", détaille le médecin. Attention cependant à respecter la posologie et à ne pas faire de mélanges pour éviter les interactions médicamenteuses. Un adulte prendra au maximum 1 gramme, toutes les quatre heures et 4 fois par jour. Les enfants devront se contenter de 60 mg par kilo en respectant un intervalle de 4 heures. Un sirop antitussif pourra éventuellement soulager la toux. Quant à eux, les antibiotiques sont inutiles en l’absence de surinfection bactérienne. 

Des antiviraux pour les personnes à risques

Ces médicaments sont bien destinés à lutter contre les virus mais dans le cas de la grippe saisonnière, ils ne sont pas nécessaires. Seule exception : "ils peuvent être prescrits aux personnes les plus à risques qui n’ont pas été vaccinées", précise le Dr Bensoussan. C’est le cas pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’une maladie chronique (diabète, insuffisance cardiaque…). L’intérêt : "Pris dans les 48 heures suivant l’apparition des symptômes, ils diminuent la durée et l’intensité des symptômes", ajoute le spécialiste. Pour éviter les complications, ces personnes sont d'ailleurs invitées à consulter leur médecin traitant. 

Du repos et bien boire

"Lorsque les courbatures, la fièvre et les autres symptômes se manifestent, le virus est déjà dans l’organisme depuis 4-5 jours", note le Dr Bensoussan. Une fois les symptômes déclarés, il n’y a donc pas moyen d’y échapper si vous n’êtes pas vaccinés. La fièvre peut ainsi mettre 5 jours à tomber et l’état de fatigue persistant, une bonne quinzaine de jours. 


Pendant ce temps, il n’y a pas de secret : "il faut se reposer et boire beaucoup d’eau", conseille le médecin généraliste. En cas de fièvre, l’organisme se déshydrate en effet beaucoup plus rapidement. De plus, même s’il fait froid, pensez à aérer votre intérieur une dizaine de minutes par jour pour éviter que les microbes ne stagnent. Mettre la main devant sa bouche avant d’éternuer et jeter les mouchoirs usagés après utilisation sont autant de précautions qui éviteront de transmettre ce cadeau empoisonné à votre entourage et de gâcher leurs fêtes de fin d'année par la même occasion. 

En vidéo

Épidémie de grippe : les conseils du docteur Brigitte Milhau

En vidéo

Épidémie de grippe : Marisol Touraine rappelle l'importance de la vaccination

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’épidémie de grippe saisonnière

Plus d'articles

Sur le même sujet