Changement de formule du Levothyrox : "Je ne suis plus celle que j’étais", témoigne une patiente

TÉMOIGNAGE - Comme près de trois millions de Français, Mariette Weber prend du Levothyrox pour remplacer les hormones que sa thyroïde ne produit plus. Mais depuis le changement de formule du médicament, elle souffre de nombreux effets indésirables. Perte de cheveux, maux de tête, insomnie... la liste est longue. Elle a raconté son calvaire à LCI en août dernier, avant que l'affaire ne prenne de l'ampleur et que la ministre de la Santé n'annonce ce vendredi 15 septembre la remise sur le marché de l'ancienne formule du médicament "d'ici 15 jours".

"Depuis le début de l’année, j’ai senti mon état de santé se dégrader sans comprendre pourquoi", explique Mariette Weber à LCI. Cela fait déjà 30 ans que cette grand-mère et mère de famille de 65 ans s’est fait retirer la thyroïde pour prévenir un risque sérieux de cancer. Son état s'était stabilisé depuis longtemps grâce au Levothyrox, un médicament qu’elle doit prendre à vie pour remplacer les hormones que sa thyroïde ne fabrique plus, et vivait une vie "on ne peut plus normale". 


Puis, au début de l'année 2017, des symptômes sont apparus. "J'ai commencé à ressentir des maux de tête, des migraines, à avoir des vertiges de plus en plus fréquemment", détaille-t-elle à LCI. "Parfois, sans crier gare, j'ai des montées d'adrénaline et je me mets en colère pour un rien", ajoute cette femme que la nervosité ne quitte plus et qui souffre d'insomnies.

Je n'étais pas au courant du changement de formuleMariette Weber

 "Le soir, avant d'aller dormir, il arrive que mon rythme cardiaque s'accélère, ça m'inquiète beaucoup mais les deux médecins que j'ai vus n'ont rien trouvé d'anormal. Mes prises de sang étaient bonnes et ils n'ont pas fait le rapprochement avec le changement de formule du Levothyrox", déplore-t-elle.


C'est un article qu'elle a lu qui lui a mis la puce à l'oreille. "Je me suis reconnue dans tous les symptômes décris par les patients, se rappelle Mariette. Cela m'a fait un choc car je n'étais pas au courant du changement de formule." La sexagénaire a bien vu que le packaging avait changé au mois de mars mais la pharmacienne lui a assuré que "le produit restait le même". Un manque d'informations constaté par de nombreux patients qui ont signé une pétition pour le retour de l'ancienne formule. Malgré les plus de 47.000 signatures, l’Agence nationale de sécurité et des produits de santé (ANSM) a écarté cette option.

En vidéo

Archives (8/08/13) - Et si les patients venaient à manquer de Lévothyrox ?

Les laboratoires Merck m’ont pourri mon année"Mariette Weber

Pour Beate Barthès, présidente de l’association "Vivre sans thyroïde", "il y a eu un manque flagrant d’informations des patients. On nous a juste dit que c’était un changement anodin". Or, "le fait de changer d’excipient (le lactose a été remplacé par le mannitol) influence l’absorption des hormones et la transition peut-être difficile pour certains", explique-t-elle. D’où l’apparition de nouveaux effets indésirables chez les patients qui ont besoin de réajuster leur dosage. 

Mais cela peut prendre du temps et Mariette le sait bien. "Je suis enragée, nous explique-t-elle. Je ne suis plus celle que j’étais, je ne peux pas rester comme ça." Cet été, la sexagénaire devait prendre sa petite fille en vacances mais elle n'a pas pu le faire : "Je suis tout le temps fatiguée et je me sens faible." "Les laboratoires Merck m’ont pourri mon année", conclut-elle. 


Face à la polémique qui est allée crescendo ces dernières semaines, et devant la multiplication de plaintes déposée par des patientes, vendredi 15 septembre, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé le retour sur le marché de l'ancienne formule du Levothyrox "d'ici 15 jours".


*Pour répondre aux inquiétudes des patients, l'ANSM a mis en place un numéro vert accessible du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures, le 0800.97.16.53. 

Plus d'articles

Sur le même sujet