Trouble de l'érection : et si le Viagra était remplacé par des ondes de choc ?

Trouble de l'érection : et si le Viagra était remplacé par des ondes de choc ?

TRAITEMENT - Maux de tête, vertiges ou nez bouché, le Viagra provoque de nombreux effets secondaires. Pour limiter les désagréments de la pilule bleue, une thérapie par ondes de choc pourrait être mise en place.

Aux oubliettes le Viagra. Pour lutter contre les troubles de l'érection, la petite pilule bleue était souvent la réponse la plus connue pour augmenter l'afflux sanguin vers le pénis et améliorer les performances sexuelles des hommes. Mais ce traitement provoque de nombreux effets secondaires qui diffèrent chez les utilisateurs. Maux de tête, trouble digestifs ou visuels, nez bouché, rougeurs ou vertiges, les désagréments sont nombreux et, pour certains, assez fréquents.

La solution a peut-être été trouvée : une thérapie par ondes de choc. Comme le rapporte le site Houssenia Writing , des études sur ce sujet ont été examinées en février, à Madrid (Espagne), lors de l'European Society for Sexual Medicine . 

Comment ça marche ?  Il s'agit donc d'une machine qui génère des ondes de choc à faible intensité qui sont envoyées sur une zone précise. Dans le cas des troubles de l'érection, le problème est causé par des vaisseaux plus ou moins bouchés. Les ondes de choc provoquent des micro-traumatismes qui vont permettre de guérir les vaisseaux sanguins, d'en former des nouveaux et d'augmenter l'irrigation sanguine du pénis. Ce qui pourrait améliorer la capacité érectile des hommes.

A LIRE AUSSI >> L'étude santé du jour : la caféine dope votre érection

57% de réussite

Une étude avait été publiée à ce sujet, en décembre 2014. Le but ? Déterminer l'impact de l'Extra-Corporeal Shock Wave Therapy (ESWT) sur les dysfonctionnements érectiles, c'est-à-dire voir si des décharges électriques de faible intensité peuvent favoriser les érections. Cette étude avait été menée sur 112 hommes qui ne parvenaient pas à avoir d'érections. L'échantillon avait été séparé en deux groupes : le premier avait reçu cinq traitements d'ondes pendant cinq semaines alors que le second n'avait reçu qu'un placebo. Après dix jours, le groupe du placebo a reçu un traitement actif.

A la fin de l'étude, 57% des hommes traités avec les ondes a pu avoir une érection ainsi que des relations sexuelles sans utiliser de médicaments. Chez ceux traités avec le placebo, ils n'ont été que 9% à obtenir des résultats similaires. Une étude encourageante concernant l'intérêt de la thérapie par ondes de choc par rapport au Viagra. D'autant plus que le Viagra reste un traitement coûteux et inefficace chez 1/3 des utilisateurs.

EN SAVOIR + >> 3 conseils pour comprendre et combattre les troubles de l'érection

La recherche avance

En France, un essai clinique analogue a été lancé à l'été 2015 au centre hospitalier de Nîmes. Baptisé TOCEFI (traitement par ondes de choc extracorporelles à faible intensité), le traitement est testé sur des hommes de moins de 80 ans qui souffrent de problèmes d'érection depuis plus de six mois. Si les résultats ne sont pas encore disponibles, l'établissement précise dans  un communiqué  que cette technique "n'a pour le moment pas été responsable d'effets indésirables gênants et permet d'éviter les interactions médicamenteuses ou contre-indications". Cette technique supprime aussi la prise quotidienne de médicaments.

Le centre hospitalier rappelle que "le fait d'appliquer le traitement uniquement sur le pénis permettrait d'éviter les effets indésirables au niveau des autres organes". Une petite révolution qui pourrait améliorer le quotidien des deux à trois millions (selon les chiffres de l'Association pour le développement de l'information et de la recherche sur la sexualité) de Français qui souffrent d'impuissance.

A LIRE AUSSI
>> 3 clefs pour comprendre l'éjaculation précoce (et savoir si vous êtes concerné)

>> Sexe : les hommes bedonnants sont plus performants au lit
>> Trouble de l'érection : et si la solution était une greffe de cellule souche dans le pénis ?

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques