Un anneau vaginal pour réduire les risques de transmission du VIH

Un anneau vaginal pour réduire les risques de transmission du VIH

SIDA – Grâce à son action, un nouvel anneau vaginal diminue le risque d'infection par le VIH de 30% chez les femmes. Les résultats ont été présentés en début de semaine aux Etats-Unis.

Après l'anneau vaginal contraceptif, voici l'anneau qui protège (en partie) d'une contamination par le VIH. Les scientifiques planchent depuis quelques années sur ce nouveau modèle pour offrir une solution de protection alternative aux femmes. Les chercheurs viennent de présenter leurs résultats lors de la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI), qui se déroule du 22 au 25 février 2016 à Boston, aux Etats-Unis.

Contrairement à un anneau vaginal traditionnel, ce modèle ne libère pas des hormones afin d'éviter une fécondation. Celui-ci est conçu pour fournir des antirétroviraux. En clair, la substance qui inhibe l'anneau, la dapivirine, s'attaque au VIH et l'empêche de se multiplier dans les cellules saines. Décrit comme facile d'utilisation, la protection peut rester un mois en place une fois positionnée.

L'anneau plus efficace chez les plus de 25 ans

Pour déterminer l'efficacité de ce nouveau produit, les chercheurs ont mené deux études d'envergure entre 2012 et 2015, appelées The RingStudy et Aspire . En tout, 4588 femmes âgées de 18 à 45 ans se sont portées volontaires. Aucune participante n'était infecté par le VIH mais toutes présentées un fort risque de contamination. Ces femmes vivaient en effet dans des zones géographiques à risque, soit en Afrique du Sud, en Ouganda, au Malawi ou au Zimbabwe. Une partie de ces femmes a reçu un anneau contenant de la dapirivine et les autres un placebo. En parallèles, elles ont été sensibilisé aux moyens de préventions et de dépistage.

Résultats: l'anneau s'est révélé efficace dans 31% des cas pour l'étude The RingStudy et dans 27% des cas pour ASPIRE. Un résultat peut être encourageant en terme de recherche mais décevant au niveau des résultats. Cependant, les chercheurs expliquent que l'anneau est beaucoup plus efficace chez les femmes de plus de 25 ans : l'efficacité passe alors à 61%. Il faut également noter que toute les femmes n'adhérent pas au traitement de la même manière.

Pour le moment, l'utilisation d'un préservatif est donc le meilleur moyen de se protéger. Malgré cette protection, environ 37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, selon l’Institut national américain de la santé (NIH). Rien qu'en 2014 ( dernières données disponibles ), 6.584 personnes ont découverts leur séropositivité dans l'hexagone. Un chiffre en hausse depuis 2013. Il était alors de 6.234. En cas de rapport sexuel non protégé et de doute, voici les centres où vous pouvez vous faire dépister.

EN SAVOIR +
>>
Grossesse, herpès génital, VIH : l'anneau vaginal, le contraceptif féminin de demain
>>
Témoignage - Pourquoi j'ai dit adieu à la pilule contraceptive

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques