Un enfant chinois recouvre la vue grâce à des yeux de porc

Un enfant chinois recouvre la vue grâce à des yeux de porc

DirectLCI
TRANSPLANTATION - Aveugle de l’œil droit, le jeune garçon commence à recouvrer la vue après une greffe de la cornée d'un cochon.

Greffer (en partie) l’œil d'un cochon à la place de celui d'un enfant. Voilà l'exploit réalisé par une équipe de médecins de l'université de Zhongshan, dans le sud de la Chine.

"C'est la première chirurgie du genre", rapporte le site chinois Southern Metropolis Daily et relayé par Mashable . Les dons de la cornée, rares comme dans de nombreux pays, limitent ce genre d'interventions. Pourtant, cette transplantation montre que la cornée d'un œil de porc pourrait être supportée par l'homme.

Un succès, pour l'heure

Le jeune garçon de 14 ans, originaire de Jiangxi, en Chine, s'est blessé l’œil en manipulant un pétard lors du Nouvel an chinois, le 8 février dernier. Devenu aveugle de l’œil droit, le jeune garçon et sa famille ont accepté une opération inédite : se faire greffer la cornée d'un porc pour recouvrer la vue.

La chirurgie semble être pour l'instant une réussite puisque le jeune garçon a recouvré en partie la vue. Ses médecins lui prédisent même un rétablissement complet. Pour l'instant, il continue de suivre un traitement pour éviter le rejet de la greffe. Pour le Pr Yuan Yin, cette méthode de greffe pourrait s'avérer efficace chez un tiers de la population souffrant de problèmes de cécité, soit environ 5 millions de Chinois.

Bientôt des cellules de porc pour combattre le diabète?

En France, malgré la pénurie d'organes disponibles, ce genre d'opération est pour l'instant prohibé. L'idée de greffer l'organe d'un animal sur l'homme remonte à plus d'un siècle, mais la recherche stagne. L'espérance de survie après la greffe reste très faible à cause du rejet.

A LIRE AUSSI >> Des cochons génétiquement modifiés au secours du don d'organe ?

Le cochon est l'animal qui suscite le plus d'espoir dans la classe scientifique car son génome est proche de celui de l'humain. Des chercheurs suisses planchent actuellement sur une greffe de cellules de porc chez l'homme pour soigner le diabète et l'insuffisance hépatique. "Genève s'y prépare depuis des années", note la Tribune de Genève . Il manque aux professeurs Leo Bühler et Philippe Morel quelques autorisations et quelques millions de francs suisse avant de réaliser l'expérience grandeur nature.

EN SAVOIR +
>>
Un médecin prétend avoir greffé un corps à la tête d'un singe
>>
Une patiente aveugle recouvre partiellement la vue après une greffe controversée
>>
Une greffe de matières fécales pour lutter contre les super-bactéries

Plus d'articles

Sur le même sujet