Vers une augmentation du prix du paquet de cigarettes de 1 euros dès 2018 ? Probable mais pas arbitré

Vers une augmentation du prix du paquet de cigarettes de 1 euros dès 2018 ? Probable mais pas arbitré

TABAC - Le paquet de cigarettes pourrait augmenter d'un euro dès 2018, pour atteindre le prix maximum de dix euros d'ici 2020, selon BFMTV. Contacté par LCI, le cabinet d'Agnès Buzyn indique qu'il s'agit du "scénario le plus probable", sans confirmer l'information.

C'était un souhait de la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Le paquet de cigarettes devrait augmenter d'un euro dès 2018. Selon BFMTV, le ministère de la Santé et du Budget auraient en effet trouvé un accord pour permettre d'atteindre le prix de 10 euros d'ici 2020. Une hausse qui devrait être entérinée dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, présenté le 27 et 28 septembre prochain, et dont les arbitrages doivent être rendus par le Premier ministre la semaine prochaine.


SI l'augmentation devrait se faire en une seule fois l'année prochaine, la baisse devrait être plus étalée en 2019 et 2020, avec deux hausses de 50 centimes au cours de chacune de ces deux années. Interrogé par LCI, le cabinet d'Agnès Buzyn ne confirme pas ces informations, mais assure qu'il s'agit du "scénario le plus probable" mais que cela n'était pas encore arbitré.

Le paquet de Malboro passerait de 7 à 8 euros

Si cette hypothèse se confirmait, les cigarettes les plus vendues  (Marlboro) passeraient de 7 à 8 euros et les moins chères (Lucky Strike) de 6,5  à 7,5 euros. Le Premier ministre, Edouard Philippe, avait annoncé début juillet, dans  son discours de politique générale, une hausse progressive du prix du paquet de  cigarettes, avec l'ambition de le porter à 10 euros d'ici trois ans.

En vidéo

Vaccins, cigarettes, lunettes… que pensent les Français des mesures annoncées ?

Un plan global" pour "aider les buralistes et éviter la fraude

Interrogée sur Cnews en août dernier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait souhaité "un plan global" pour "aider les buralistes et éviter la fraude". "Si nous ne faisons pas un plan global", la hausse du paquet de cigarettes "ne servira à rien", avait-t-elle mis en garde.


Les buralistes sont en tout cas vent debout contre le paquet à 10 euros annoncé début juillet par le Premier ministre Edouard Philippe. Pour le consommateur, cela reviendrait à une hausse de 50% du prix par rapport au niveau actuel. Cette mesure est également rejetée par les industriels du tabac, mais soutenue par des médecins et associations qui dénoncent les milliers de morts causés chaque année par la cigarette.

Plus d'articles

Sur le même sujet