VIDÉO - Le "Ice and salt challenge", c'est quoi ? Et que faire au cas où votre enfant y joue ?

SANTÉ - Appliquer du sel et un glaçon sur sa peau, tenir le plus longtemps possible. Le dernier défi pas très malin qui sévit sur la Toile porte un nom : le "Ice and salt challenge". Un jeu qui peut entraîner de graves séquelles. Plusieurs internautes en ont fait la douloureuse expérience. On vous explique comment prévenir

Sur Twitter, Instagram, Facebook… Nombreux sont déjà les internautes à poster leur vidéo. On les voit s’appliquer du sel sur leur peau et y ajouter un glaçon. Le principe, tenir le plus longtemps possible. Au-delà de la stupidité du jeu, cette pratique représente un réel danger. Sel et glace, ces deux ingrédients peuvent faire descendre la température jusqu’à -20°C et entraîner de graves brûlures. 


C'est ce qui est arrivé à un jeune garçon, en Angleterre. La photo de sa main et de la blessure qui a failli lui valoir une greffe de la peau. Ce mardi, la gendarmerie française a lancé un message d'alerte. Voici ce qu'il vous faut savoir pour savoir si votre enfant joue à ce "jeu" et que faire en cas de brûlure.

Outre-Manche, le phénomène fait des dégâts

Une grosse brûlure thermique"Philippe Abimelec, membre de la société française de dermatologie

À chaque expérience, la réaction sur la peau est quasi-instantanée. "La glace anesthésie la douleur", explique le docteur Philippe Abimelec, membre de la société française de dermatologie, contacté par LCI.  Ce qui peut entraîner "une grosse brûlure thermique, semblable aux engelures". 


Mais comment savoir si son enfant est concerné par ces brûlures ? Cela se caractérise surtout par "des tâches rouges, éventuellement des cloques, un peu violassées, parfois un peu blanche au centre. C’est la peau qui se détruit". Que faire dans ce cas-là ? "Il n'y a pas de soins spécifiques à faire", assure le spécialiste. "La pommade, ça ne sert à rien ". Quant à savoir si ces brûlures légères peuvent peuvent laisser des traces plus tard : "La peau des enfants est plus fragile, mais celle des adoslescents, entre 14-18 ans,  est presque considérée comme adulte", donc plus résistance. 

Plus d'articles

Sur le même sujet