Scandale du Fipronil : comment bien déchiffrer l'origine d'un œuf

ÉCLAIRAGE - Une fois de plus, le scandale des œufs contaminés relance l'enjeu de la traçabilité des aliments. Pour vous aider à y voir plus clair, LCI vous explique comment décrypter le code inscrit sur la coquille des œufs .

Vendredi, l'annonde du ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a semé le trouble. Selon lui, près de 250.000 œufs en boîte contaminés au Fipronil ont été vendus sur les étals français depuis le mois d'avril. Ils avaient été importés des Pays-Bas et de Belgique. Depuis le début du scandale, révélé le 20 juillet dernier par la Belgique, l’ampleur des dégâts causés par cet anti-poux interdit dans l’Union européenne se dévoile de jour en jour. Pour vous assurer de la provenance de vos œufs et de leur mode de production, LCI vous livre le mode d'emploi.

0, 1, 2 ou 3, un indicateur à bien prendre un compte

Poules en batterie, en plein air, françaises ou étrangères… Si toutes les informations ne sont pas forcément inscrites sur la boîte, elles le sont en tout cas sur la coquille des œufs, sous forme de code. Celui-ci est obligatoire depuis une directive de l’UE datant de 2002.


Dans le code - qui se se présente sous cette forme : 1 FR XAZ 01 -, seuls les trois premiers caractères peuvent vous aider à faire votre choix.


Le premier chiffre, qui peut aller de 0 à 3, indique les conditions dans lesquelles sont élevées les poules pondeuses. 0 signifie que l’œuf est bio, 1 que la poule est élevée en plein air, 2 qu’elle est élevée au sol, 3 en cage. Les lettres suivant ce chiffre sont le code ISO du pays producteur. FR, par exemple, signifie que l’œuf a été pondu en France, BE en Belgique et NL aux Pays-Bas. Le restant des lettres et chiffres constitue le code de traçabilité de l’élevage.

Différents modes d'élevage

Lorsque qu'un œuf est issu d'un élevage bio, le code 0 induit qu'un mètre carré est mis à la disposition de six poules. Celles-ci ont également accès à un espace extérieur durant la majeure partie de la journée. Il doit offrir 4 m² par poule. Elles sont nourries sans OGM et leur alimentation provient au moins à 90% de l'agriculture biologique. L'exploitation, elle, est limitée à 3.000 poules. Si l'animal est élevé en plein air, il dispose, avec 8 autres congénaires, de 9m² en intérieur et, tout comme les poules élevées de manière biologique, de 4 m² en extérieur. La taille de l'exploitation n'est en revanche pas limitée.


L'élevage au sol prévoit 9 poules par m². C'est 600 cm² pour une poule élevée en cage. Soit l'équivalent d'une feuille A4, fait remarquer le Huff Post. Dans les deux cas, les pondeuses ne disposent d'aucun accès vers l'extérieur. Là encore, la taille de l'exploitation n'est pas limitée.

La prise de conscience des grandes surfaces

En France, les œufs de catégorie 3, pondus en cage, représentent encore 70% des stocks vendus en grande surface. Malgré tout, de plus en plus de commerces se détournent de ce mode d’élevage. Depuis avril 2016, Monoprix a par exemple banni ce type de produits de la totalité de ses rayons d’œufs. Les magasins Carrefour, Leclerc ou encore Intermarché se sont quant à eux engagés à ne plus vendre d’œufs pondus en cage sous leur propre marque à partir de 2020, et sur la totalité de leurs rayons d’ici 2025.


Autre mention à prendre en compte : la fraîcheur de l'œuf. L’appellation "extra-frais" signifie que la ponte doit avoir eu lieu il y a moins de neuf jours. La date de celle-ci doit être inscrite sur la coquille. L'indication "frais" n’a en revanche aucune valeur.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Scandale des oeufs contaminés

Plus d'articles

Sur le même sujet