VIDÉO - Découverte de dix nouvelles exoplanètes potentiellement habitables par le télescope spatial Kepler

ESPACE - Le télescope spatial Kepler de la Nasa a découvert dix nouvelles exoplanètes, d'une taille proche de celle de la Terre, et situées à une distance où l'eau pourrait exister à l'état liquide. Une cinquantaine de planètes de ce type sont désormais recensées.

Le télescope chasseur d'exoplanètes Kepler a découvert 219 nouveaux mondes aux confins de notre galaxie, dont dix d'une taille proche de celle de la Terre, où l'eau pourrait hypothétiquement exister à l'état liquide et permettre la vie, a annoncé ce lundi 19 juin l’Agence spatiale américaine (Nasa). Cette découverte porte à une cinquantaine le nombre d'exoplanètes potentiellement habitables, dont plus de trente ont été confirmées par d'autres observations.


"Ce catalogue minutieux est le fondement scientifique qui permettra de répondre directement à l'une des questions les plus brûlantes en astronomie consistant à déterminer le nombre de planètes sœurs de la Terre dans la galaxie", la Voie Lactée, a expliqué Susan Thompson, une des scientifiques de l'équipe Kepler et de l'Institut SETI dédié à la recherche d'une intelligence extra-terrestre.

Depuis un an,  le télescope spatial américain se fait damer le pion par d’autres observatoires, que ce soit la découverte de l’étoile naine Trappist-1, située à environ 39 années-lumière et repérée par le télescope belge du même nom. Ou encore celle de Proxima b, la planète la plus proche de nous, localisée par l’'observatoire européen austral (ESO), à seulement quatre années-lumière et demi.


La découverte de ces nouveaux mondes lointains a été annoncée à la presse en marge de la conférence "Fourth Kepler and K2 science", qui se tient cette semaine au centre de recherche Ames de la Nasa, en Californie (Etats-Unis). L’Agence spatiale américaine vient en effet de présenter un récapitulatif des quatre premières années d'observations du chasseur d'exoplanètes depuis son déploiement en 2009, regroupées dans un catalogue qui comprend 4.034 mondes tournant autour d'autres étoiles.  Parmi elles, 2.335  sont des exoplanètes confirmées.

KOI 7711, une candidate "parfaite" qui reste encore à confirmer

La plus prometteuse serait celle que les astronomes de l'agence spatiale américaine décrivent comme la plus similaire à notre planète. KOI 7711 est légèrement plus grosse, environ 1,3 fois le diamètre de la Terre, mais elle possède une exposition comparable à la chaleur de son soleil. C'est une "candidate" à accueillir la vie, mais qui reste donc à confirmer par d'autres observations. Elle serait très intéressante : elle tournerait autour d'une étoile de taille comparable à celle du Soleil (80% de son diamètre), et en environ 303 jours. Le problème, c’est qu’elle serait située à quelque 2.000 années-lumière. Autant dire qu'on n'est pas près d'y mettre un pied. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques