SpaceX reprendra ses tirs lundi, l'origine de l'explosion déterminée

SpaceX reprendra ses tirs lundi, l'origine de l'explosion déterminée

ESPACE – La compagnie aéronautique SpaceX du patron de Tesla, Elon Musk, a déterminé l'origine de l'explosion qui  avait détruit le lanceur et un satellite israélien en septembre. Les tirs vont reprendre lundi.

Quatre mois après l’explosion de sa fusée Falcon 9, SpaceX va redécoller. La société d’aéronautique d’Elon Musk, le patron de Tesla, a annoncé qu'elle allait reprendre ses vols dès lundi. Malgré le lourd échec de septembre dernier, qui a vu le satellite de communication Amos-6 de l’Israélien Spacecom partir en fumée, et avec lui 200 millions de dollars, ainsi que 62 millions de dollars correspondant au montant du lanceur, la société californienne n'a en effet pas l'intention d'abandonner , bien au contraire. Elle dit avoir déterminé l'origine de l'explosion qui  avait détruit le lanceur et un satellite israélien sur le pas de  tir à Cap Canaveral (Floride). 



Le prochain lanceur contiendra dix satellites de communication pour le compte de l’un de ses plus gros clients : la compagnie de télécommunication Iridium. Le tir sera réalisé de la base aérienne de Vandenberg car la plateforme de lancement de Cap Canaveral, en Floride, a été endommagée lors de l’explosion de septembre.  Iridium indique qu'un essai statique concluant de mise à feu des moteurs de  Falcon 9 sur le pas de tir ouvrait la voie à la reprise des vols.



Prévue à l’origine le 16 décembre dernier, la reprise des lancements avait dû être retardée, faute d’autorisation de l’Administration fédérale de l’aviation (FAA). Les investigations menées en interne, mais avec la collaboration de la Nasa et de la FAA, ont permis de conclure à une fuite dans un réservoir d’oxygène liquide à l’intérieur du lanceur qui aurait provoqué l’explosion. L’accident se serait produit au moment du remplissage d’un réservoir d’hélium. 

Dans ces conditions, le futur lancement, s’il nécessite des mesures de sécurité supplémentaires - élévation de la température de l’hélium et procédure de remplissage plus lente - n’implique pas de modifications majeures de la fusée. Dès le début du mois de novembre, SpaceX avait d’ailleurs laissé entendre que la conception de son lanceur n’était pas remise en question, prévoyant ainsi de maintenir son calendrier de tirs. 

En vidéo

SpaceX : explosion à Cap Canaveral avant le lancement d'une fusée

Plus d'articles

Sur le même sujet