REVOIR - Notre Facebook live avec Thomas Pesquet : trois mois après son retour, comment se sent-il ?

TERRIEN - L'astronaute français le plus regardé se réhabitue à la vie sur Terre et continue d'être scruté sous toutes les coutures. Il est en direct ce soir à 20H dans le JT de Gilles Bouleau et sur la page Facebook de LCI à 20h30.

"Au bout de 12 heures, j'étais fonctionnel", avait lancé Thomas Pesquet lors de la conférence de presse à Cologne quelques jours après son retour sur terre.  Mais le ressenti physique et la réalité scientifique ne sont pas toujours conformes. L'astronaute a perdu 7 kg et gagné 3 cm lors de son séjour de six mois d'ans l'espace, et ce n'est que la partie visible des changements qu'il a connus. Ses artères ont vieilli, sa masse osseuse a diminué même si tout cela est réversible. "Il n'a pas beaucoup perdu en masse musculaire car il est jeune et il est s'est beaucoup entraîné dans la station spatiale", explique Brigitte Godard, son médecin personnel. 

Posez vos questions à Thomas Pesquet en direct et revoyez l'interview en intégralité sur notre page Facebook


Reste le "space blues", la difficulté à revenir à la vie normale, le vide après la fin d'une mission pour laquelle il s'est entraîné pendant sept ans. S'il s'est montré en bonne forme psychologique, Thomas Pesquet a reconnu avoir beaucoup pensé à ses collègues astronautes restés là-haut. 

Un corps au service de la science

Les premiers jours, il n'a sous doute pas eu le temps d'y réfléchir. Dès son retour sur terre Thomas Pesquet a en effet enchaîné les rendez-vous, s'est rendu au Salon du Bourget, à tel point que les médecins ont dû lui dire de ralentir un peu. Depuis, il a pris un peu de vacances et continue de mener sur terre les expériences commencées sur l'ISS. Et avant tout, il reste lui même un cobaye, l'effet de l'apesanteur et le milieu bactérien très différent dans une station spatiale suscitent toutes sortes de réactions et pourraient être utiles dans des cas très divers. 


L'effet de l'apesanteur pourrait notamment aider à comprendre ce qu'il se passe lors d'un alitement prolongé, la perte de masse osseuse sera étudiée en vue de comprendre l'osthéoporose. L'utilisation d'un échographe portable à distance pourrait servir dans des désert médicaux... L'astronaute a donc encore six mois avant de boucler définitivement sa mission et espérer être sélectionné à nouveau pour une mission dans l'espace, en attendant il restera "à disposition" de l'agence spatiale internationale. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Plus d'articles

Sur le même sujet