Alerte enlèvement : le père s'est rendu, Djenah est "en bonne santé"

ALERTE ENLÈVEMENT - La petite Djenah, portée disparue depuis mardi soir, a été retrouvée en bonne santé, annonce le parquet de Grenoble. Son père s'est rendu aux forces de l'ordre.

Heureux dénouement : la petite Djenah, quatre mois, est en bonne santé. Elle a été retrouvée après que son père s'est rendu, ce mercredi, a annoncé le parquet de Grenoble. 


Le dispositif alerte enlèvement avait été déclenché ce mardi soir pour retrouver une petite fille de quatre mois, enlevée par son père le 18 octobre à Grenoble. Djenah, yeux marrons, un peu de cheveux châtains, est vêtue d'un pyjama rose bonbon, indiquait le message d'alerte. Le procureur en charge du dossier a par ailleurs annoncé qu'une plainte pour violences conjugales avait été déposé par la mère de Djenah contre le père de cette dernière. Selon nos informations, le père a été appréhendé à Echirolles, d'où il a appelé les forces de l'ordre.

Son père, Steeve Beni Y Saad, est âgé de 28 ans

La fillette a été enlevée ce mardi 18 octobre à Grenoble (Isère) par son père, Steeve Beni Y Saad, âgé de 28 ans. "Il a emmené l'enfant dans un maxi cosy avec une couverture rose. Il s'agit d'un individu [noir], porteur de lunettes de vue, 1m75, cheveux noirs et courts", précise le bulletin. La mère et son bébé étaient hébergées dans un foyer pour femmes battues.

Un dispositif qui a fait ses preuves

Le plan "alerte enlèvement", mis en place en France en 2006, a déjà été déclenché 19 fois en France, toujours avec succès. C'est un dispositif d'alerte massive, lancée sur une cinquantaine de canaux de diffusion (radio, télévision, internet, gare, autoroutes, etc.), pour mobiliser la population dans la recherche de l'enfant enlevé et de son ravisseur. 


Mais il n'est activé que si plusieurs critères sont réunis: un enlèvement avéré et pas une simple disparition; une victime mineure dont l'intégrité physique ou la vie sont en danger; des éléments d'information permettant de localiser l'enfant. La dernière alerte remontait à fin août, quand un garçon de neuf ans avait été enlevé lui aussi par son père en Saône-et-Loire, avant d'être retrouvé le lendemain sain et sauf dans le Vaucluse.

Et aussi

Les tags

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques