Attentats : Anonymous affirme avoir saboté 5500 comptes Twitter de l'Etat islamique

Attentats : Anonymous affirme avoir saboté 5500 comptes Twitter de l'Etat islamique

DirectLCI
PIRATAGE INFORMATIQUE - Le groupe de hackers Anonymous a annoncé mardi qu'il avait fait fermer 5500 comptes Twitter affiliés au groupe Etat islamique.

Ils avaient promis qu'ils "traqueraient" les auteurs des attentats qui ont frappé Paris vendredi soir. Mardi, le groupe de hackers Anonymous a affirmé avoir mis hors-service plus de 5500 comptes Twitter liés à l'Etat islamique en représailles. Mais la question de l'efficacité de cette opération, baptisée #OpParis, reste posée.

Les Anonymous ont fait leur annonce dans un tweet au lendemain du lancement de leur campagne anti-Etat islamique. "Plus de 5.500 comptes de l'EI sont désormais sabotés", affirme le message. Anonymous a publié la liste sur un forum, les affublant du hashtag #daeshbags, en référence à l'insulte anglaise "douchebag", qui signifie raclure. La façon dont ces comptes ont été sabotés n'a pas été précisée par les hackers.

Une efficacité pas démontrée

Difficile pour autant de dire si la publication de ces nombreux comptes Twitter supprimés aura un réel impact. Sur le principe, l'idée semble bonne, puisque Internet est l'un des principaux moyens de communication de l'EI avec l'extérieur. Dans les faits, toutefois, les actions d'Anonymous ont du mal à faire leurs preuves. En mars, une liste de 9200 comptes liés au groupe terroriste avait déjà été rendue publique, sans pour autant perturber les opérations de ce dernier. Le réseau social est en effet conçu pour permettre une utilisation extrêmement simple, et la plupart des comptes "importants" attribués à Daesh disposent d'adresses de remplacement, qui permettent de rester connecté même en cas de désactivation de la part de Twitter.

Le groupe terroriste n'a en tout cas pas tardé à répondre aux hackers. Dans un message diffusé sur l'application de messagerie Telegram, l'EI a rapidement appelé ses partisans à protéger leurs comptes. "Les hackers d'Anonymous menacent (...) de mener une opération majeure contre l'EI (idiots)", dit le message qui énumère ensuite un certain nombre de recommandations pour se protéger des tentatives de piratage.

EN SAVOIR +
>> Le point sur les révélations du 17 novembre
>> Lire notre article sur la rocambolesque fuite de Salah Abdeslam
>> Notre dossier complet consacré aux attentats de Paris

Plus d'articles

Sur le même sujet