Attentats du 13 novembre : il y a bien eu un fort impact sur le tourisme à Paris

Attentats du 13 novembre : il y a bien eu un fort impact sur le tourisme à Paris

ETUDE - D’après l’Insee, les attentats de novembre ont eu un "impact significatif" sur la fréquentation touristique des hôtels, notamment à Paris. La preuve par les chiffres.

Vous avez l’impression que les touristes ont déserté la capitale ? Ce n’est pas qu’une impression… C’est confirmé par les chiffres. L’Insee (Institut national de la statistique) observe en effet que les attentats de novembre ont eu un "impact significatif" sur la fréquentation touristique des hôtels, en particulier à Paris.

"Sur l'ensemble du mois de novembre 2015, les nuitées baissent de 1,7% en métropole et de 11,9% à Paris par rapport à novembre 2014", observe l’Insee, d’après des données exceptionnelles publiées lundi 11 janvier. En métropole, la baisse est un peu plus marquée pour les touristes étrangers (-3,6%) que pour les touristes français (-0,9%). 

Novembre avait bien commencé

L’Insee s’est notamment penché sur des données journalières, uniquement collectées sur les chambres occupées au mois de novembre. "Elles sont habituellement peu interprétables au jour le jour en raison d'effets de calendrier", indique l’Insee. "Dans le cas du mois de novembre, elles permettent néanmoins d’observer un impact net des attentats du 13 novembre dès le lendemain." Au début du mois, l'occupation était globalement supérieure à celle de la même période de 2014, dans la lignée de l'amélioration observée depuis l'été 2014. Mais les deux semaines post-attentats ont vu la fréquentation baisser de 6% sur l’ensemble de la France et de 25% à Paris.

Les estimations de l’Insee vont dans le même sens que beaucoup d’autres.  L'Office du tourisme de Paris  avait annoncé de son côté que, dans la semaine suivant les attentats, les hôtels parisiens avaient perdu en moyenne journalière 24 points de taux d'occupation contre une croissance de 2,4 points la semaine précédente.

Au moment des fêtes de fin d'année, l' Union des métiers et des industries de l'hôtellerie a jugé que les réservations restaient largement en berne avec des réservations en recul de 30%. Selon une estimation dévoilée le 9 décembre par le cabinet d'étude MKG, l'hôtellerie avait perdu en France 9,3% de son chiffre d'affaires depuis les attentats de Paris, avec un manque à gagner de 150 millions d'euros.

A LIRE AUSSI 
>>  Attentats de Paris - Restaurants - 80%, hôtels - 20% : les français ripostent avec#TousAuBistrot
>>  Tourisme : après les attentats de Paris, les cabarets ne sont pas à la fête

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques