Au Vatican on dit non aux hosties sans-gluten, mais oui à celles aux OGM

Au Vatican on dit non aux hosties sans-gluten, mais oui à celles aux OGM

TRANSSUBSTANTIATION - Dans une lettre destinée aux évêques, le Vatican a rappelé des règles pour choisir le pain et le vin distribué pour la messe. Les hosties entièrement sans gluten sont à bannir.

"Messieurs les prêtres, nous vous prions de mieux choisir le pain et le vin de vos messes". Voici, en substance, le message adressé par le Vatican aux membres de son clergé. Le cardinal Robert Sarah, "ministre" du culte et des sacrements, s’inquiète dans son courrier que les hosties et le vin, longtemps fournis aux prêtres par des communautés religieuses, sont désormais "en vente dans les supermarchés, dans d’autres magasins et sur internet". Conséquence, les normes canoniques ne sont plus forcément respectées à la lettre par les producteurs.


L’Eglise a donc décidé de rappeler l’importance de se conformer à ces normes, afin que la transsubstantiation (le pain et le vin deviennent le corps et le sang du Christ) soit valide.

La matière eucharistique préparée avec des organismes génétiquement modifiés peut être considérée comme une matière valideLe cardinal Robert Sarah

Dans sa lettre, le cardinal explique que le pain (l’hostie) doit être azyme (sans levain) et de pur froment, fabriqué par des personnes compétentes et intègres. Une autre céréale ne peut être acceptée que dans de très faibles proportions, alors que l’ajout de miel, sucre ou fruits constitue "un grave abus". Le vin doit lui provenir uniquement de raisin, que les prêtres sont incités à bien conserver afin qu’il ne s’aigrisse pas.

En vidéo

A Rome, l'ouverture d'un McDonald's à proximité du Vatican fait polémique

Du moût de raisin peut être accepté par les évêques pour les personnes ne pouvant pas absorber de vin fermenté. Pour celles ne pouvant manger de pain, des hosties à faible teneur en gluten sont susceptibles d’être autorisées, à condition qu’elles ne soient pas 100% sans gluten, car cela dénature la panification.


Concernant les OGM, le Vatican "a décidé que la matière eucharistique préparée avec des organismes génétiquement modifiés pouvait être considérée comme une matière valide". Afin de s’assurer du bon respect de ces règles, une autorité de contrôle dans chaque pas pourrait être instaurée.

Plus d'articles

Sur le même sujet