Aulnay-sous-Bois : un prédicateur radical invité dans un gymnase prêté par la mairie

Aulnay-sous-Bois : un prédicateur radical invité dans un gymnase prêté par la mairie

POLEMIQUE – Le maire Les Républicains d'Aulnay, Bruno Beschizza, a octroyé l'usage d'un gymnase municipal à une association locale qui va y convier un prédicateur radical. Le sulfureux Nader Abou Anas doit y donner, dimanche, une conférence.

"La femme, elle ne sort de chez elle que par la permission de son mari"; "Qu'elle sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable". Ce sont les mots de Nader Abou Anas , un prédicateur radical qui donnera une conférence, dimanche, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), dans un gymnase… prêté par la municipalité.

Cet imam sulfureux a en effet été convié par l'association locale "Espoir au Cœur de Mitry" (ECM) à l'occasion de la fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan. Contacté par Marianne , qui révèle l'information, le cabinet du maire Les Républicains d'Aulnay, Bruno Beschizza, a reconnu avoir bien prêté le gymnase Ormeteau à l'association ECM, très active dans la cité des Mille-Mille.

Bruno Beschizza s'en remet au préfet

Mais le maire, par ailleurs secrétaire national à la sécurité du parti Les Républicains, assure n'avoir appris la présence de Nader Abou Anas que samedi. Et explique qu'il a aussitôt envoyé un courrier au préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli.

"Je ne dispose pas d'éléments ou de bases légales pour interdire la venue de cette personne. Les propos qui peuvent être tenus dans une salle de réunion ne relèvent pas des prérogatives du maire. Par conséquent, je m'en remets à vos instructions concernant cette situation", écrit Bruno Beschizza dans cette lettre envoyée lundi, que Marianne a publiée sur son site.

Pas une première à Aulnay-sous-Bois

Ce n'est pas la première fois, rappelle Marianne , que Bruno Beschizza prête ainsi un local municipal dans lequel s'expriment des prédicateurs radicaux. Le 31 décembre 2015, la municipalité d'Aulnay avait gracieusement octroyé l'usage du gymnase de la Rose des vents à l'association l'Espérance musulmane de la jeunesse française (EMJF). Parmi les convives, trois prédicateurs radicaux - dont Nader Abou Anas - avaient pu s'exprimer librement dans le local municipal.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques